Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 08:34



Dans le sommeil des femmes il est des rêves étranges
où de blonds chevaliers aux visages d'archange
les sauvent de satyres lorgnant sur la ceinture
qui garde leur vertu de toute forfaiture.

Epargnées de l'affront d'un festin de métal
et de gueules rouées au bucco-génital
c'est par de longs soupirs qu'elles s'apaisent enfin
remerciant les Dieux et ces preux séraphins.

Passent sur leurs yeux clos d'invisibles frissons
à leur bouche charnue l'écume des saisons
à l'orage grondant succède l'éclaircie.

Je contemple leur front, leur nez, leur cou gracile
croyant qu'elles songent à moi, j'y perds (pauvre imbécile)
jusqu'à mon alphabet, et le sommeil aussi.
 
Vegas sur sarthe
 

commentaires

J
on oublie trop souvent que ces siècles anciens étaient beaucoup plus ouverts d'esprit que le XIXe siècle<br /> bel exercice
Répondre
V
Merci Jeanne, et ta remarque est tellement vraie sur les siècles passés!
M
Et si il tentait sa chance ? Bel exercice !
Répondre
V
Oui, tenter sa chance... ça pourrait faire une belle suite :)
F
cela fait un joli poème
Répondre
J
Le tout vaut son pesant de bravos.... ;-) Au plaisir Vegas !
Répondre
V
Merci jill bill et au plaisir !
E
ah ah, humour médiéval coquin, magnifié par la musique de l’alexandrin, c'est vraiment savoureux
Répondre
V
sous la ceinture... je n'ai pas su résister, c'est tout moi, ça :)

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : atelier d'écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos