Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 15:36
La poison.   Almanito

(inédit)

"Spécial cinquième anniversaire" d'après le sujet du 01 au 15:10:2012 - clic 

 

 

Elle avait beaucoup insisté, mon amie Madame S., m'avait cousu de fil blanc toute une légende: "pauvre petite bête trouvée dans le maquis, si craquante..." non, bien sûr, elle, Madame S., ne pouvait pas la prendre, pour un tas de bonnes raisons et d'ailleurs, c'était une évidence:" ça manquait de chat chez moi". Deux chiens et pas de chat? Quel hérésie! Quelqu'un a dit que l'être humain pour son équilibre a besoin d'un chien pour lui dire combien il est beau, fort et intelligent et d'un chat pour lui faire comprendre exactement le contraire. Le croirez-vous? Il s'avère que le chat est plus convainquant que le chien...

 

Quoi qu'il en soit, c'était vrai, la chose était très mignonne et si petite qu'elle tenait dans la main. D'un commun accord, nous l'appelâmes Albert, prénom flatteur que portaient Einstein et mon grand-père ainsi qu'un tas de gens très bien, auquel nous rajoutâmes madame lorsqu'Albert le chat se révéla être une femelle.

Cocteau préférait les chats aux chiens car" il n'existe pas de chat policier". Erreur. Madame Albert, dès les premiers jours, organisa l'occupation des sols à sa façon, annexa à sa guise les meilleurs coussins, confisqua les balles et affirma son autorité à coups de baffes sur les truffes innocentes des chiens béats d'admiration. Sa caisse de litière s'y trouvant, l'accès de la salle de bain leur fut interdit, de même que l'approche de la table aux heures des repas. Il lui suffisait d'un regard pour que les deux nigauds obtempèrent. J'admirais cette autorité naturelle si efficace que jamais je n'avais obtenue en plusieurs années de patiente éducation toute en douceur.
Elle organisa sa vie en introduisant la zizanie dans la mienne, la liste de ses exactions remplirait un blog. Je me demandais parfois, s'il n'y avait pas un mode de communication télépathique entre Madame S., volontiers facétieuse à ses heures, et cette créature en perpétuelle effervescence, mais l'une et l'autre m'affirmant le contraire avec véhémence, je ne peux que les croire...

 

J'avais imaginé qu'au fil des ans, le tempérament fougueux de cette diablesse, j'ose le mot car il faut appeler un chat un chat, n'est ce pas, allait s'adoucir et qu'enfin, je la verrais un jour venir se blottir contre moi, les yeux mi-clos en ronronnant gentiment. Je songeais à Colette, à Léautaud, à Brassens, je rêvais d'un chat d'écrivain. Que nenni, madame Albert se fout éperdument de mes notes, envoie ma gomme rebondir sur le sol et grignote mes crayons, se cache sous mes feuilles de papier, me renvoyant par sa conduite cruelle et insolente à la triste vérité...
J'ai bien compris, allez, jamais elle n'acceptera de m'aider, de m'inspirer quelques belles envolées romantiques en prenant la pose, mystique, au coin de la fenêtre sous un clair de lune d'été. Non, madame Albert n'est pas une contemplative, madame Albert fait dans le concret, le palpable, le tangible et ne vous y trompez pas, si d'aventure un jour vous l'entendez ronronner, proche de l'extase, c'est qu'elle mange!

 

 

Almanito

 

 

sujet semaines 02 et 03/2016 - clic 

sujet semaines 02 et 03/2016 - clic 
Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

clemence 19/01/2016 14:52

Une véritable extase, cette lecture! Mais qui , de l héroïne ou de l ecrivaine, est la plus diablesse?Je me le demande.....

Loïc 19/01/2016 09:19

Merci pour cette belle description du comportement du chat ! Il y a du vécu, de la précision, et surtout un joli humour ...
Loïc

Pascal 18/01/2016 19:44

Une vraie vie de chat...

Mony 18/01/2016 19:36

Bien observé et bien rendu, bref, la poison t'a bien aidée quand même :)

jill bill 18/01/2016 15:44

Un chat qui a du chien.... indépendante de chez indépendante qui n'en fait qu'à sa caboche de chatte, na ! ;-)

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos