Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 07:33
Rides.   Vegas sur sarthe

(réédition)

 "Spécial cinquième anniversaire" d'après le sujet du 16 au 30:09:2012 - clic
 
 
 
Celle-ci pour t'avoir mis au monde avant l'heure
et cette autre venue en t'ayant trop souri
celle-là pour m'avoir fait mourir de frayeur
et ces autres cachées derrière mes cheveux gris
 
J'ai dû en essuyer des orages et des grains
j'ai connu bien des joies auxquelles je m'accroche
mais tant d'images fuient qui paraissaient si proches
ma mémoire a fondu comme peau de chagrin
 
Dessous les grands cyprès on pose mon fauteuil
celle que j'aime tant, ma veste d'organdi
tout le monde est gentil pension des Ecureuils
 
Feuilletant de ma vie le grand éphéméride
je réchauffe mes os au soleil du Midi
sous mon chapeau jauni, je recompte mes rides
 
 
Vegas sur sarthe
 
 
sujet semaines 02 et 03/2016 - clic
Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

Jeanne Fadosi 24/01/2016 12:54

c'est bien agréable en effet de relire ce beau poème

clemence 14/01/2016 14:09

Et quelques rides en sourire pour l emotion que procure ton texte! Merci, Vegas!

emma 11/01/2016 22:50

plaisir de relire ce beau sonnet sur un tableau émouvant de l'ami Sixte

Galet 11/01/2016 22:37

Simple, vrai, très beau...

Pascal 10/01/2016 15:34

Le début me fait penser à une chanson de Marie Laforêt : Cadeau. Le reste, c'est du Vegas, grand style.

cathycat 10/01/2016 14:51

Les rides sont autant de chemin qui mènent à la mer du souvenir. Très joli texte très doux et apaisé... Tu as bien fait de le rééditer. :-)

almanito 10/01/2016 13:20

J'ai toujours pensé que les rides sont belles. Elles sont le reflet de ce que nous avons fait, témoin de toute une vie. Très jolie évocation.

Mony 10/01/2016 13:04

Les rides, signes du parcours sinueux de nos vies...
Sixte, le peintre, a su rendre avec force ce regard perdu qu'ont souvent les personnes très âgées et toi, Vegas, les souvenirs qu'elles ressassent tant qu'elles le peuvent encore.

Loïc 10/01/2016 09:38

J'ai ressenti un coup de blues à cette lecture, songeant à ma belle-mère de 90 ans ... Plus aucun souvenir, elle ne sait pas quand on lui rend visite, ne nous reconnaît pas ... Elle ne peut se raccrocher à rien ni même à la vie qui la quitte doucement.
On peut se consoler en pensant qu'elle "ne souffre pas". Oui, mais ...

vegas sur sarthe 10/01/2016 11:40

idem... même si ma belle-mère de 90 ans me reconnait encore, elle n'aspire qu'à partir quand nous - égoïstes - voudrions qu'elle reste encore un peu

jill bill 10/01/2016 09:31

Ah les rides des soucis, là reposez-vous madame, vous avez en avez bien le droit...

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net