Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 21:20
Les rêves de l'humain.   Roseline

sujet semaine 08/2016 - clic

 

L’aventure de Tchernobyl donna au monde l’impression qu’il vivait sur une sorte de monstre, peut-être quelque chose comme le Vésuve, mais peut-être aussi comme le surréalisme : un rêve qui panique et se démène pour exister quelque part. Après Tchenobyl, on fit croire à chacun, et surtout aux survivants de ces lieux que le monde n’avait plus de crainte possible et les chats, en effet, se développèrent.  Ils étaient comme toujours, des bêtes intelligentes qui savent qu’il vaut mieux dormir que chercher un gagne pain, d’ailleurs impossible à trouver sur une terre dévastée.

 

On oublie vite sur terre. Le temps passait et les hommes aussi, les femmes un peu moins, parce qu’elles retiennent dans leurs larges fesses, les souvenirs que le monde veut oublier.

 

Alors, il y eut Fukushima et la terre bascula à nouveau, beaucoup plus gravement, car l’eau du Pacifique n’est plus bonne et douce, pacifique etcétéra, elle devint tangiblement agressive et les chats s’en ressentirent un moment.

Les pauvres (la pauvreté était alors bénie des dieux et des hommes), la pauvreté donc ne gêna pas les chats : leur intelligence leur permit de comprendre que si les humains ne voulaient ou ne pouvaient plus les alimenter, ils devraient se sortir d’affaire eux-mêmes et mieux, réussir leur vie de petits princes animaux…

 

Ce fut la course éperdue, pendant quelque temps, entre les vagues sites de survie humaine, mais bien vite, on s’aperçut que les chats étaient toujours aussi vivaces et beaux. Comment faisaient-ils, alors que les cuisines étaient vides et la terre boule-versait  les océans d’où était née sa mort à long terme. Bientôt, Marx et Villiers de l’Isle Adam se rencontrèrent et firent une excursion commune dans les vallées devenues inconnues, dans les rues des villes devenues invécues. L’un attendait que chacun retrouve une tâche et partage son salaire avec les autres, mais quels autres, quand on ne retrouvait plus , comme une dent cariée, qu’un couple ici ou là, vivant sans rien avoir ? Villiers de l’Isle Adam se moquait de son partenaire insensé, et voyait au contraire des lueurs bleues, vertes ou noires qui se propageaient sur les rares êtres rencontrés.

 

Les chats devinrent vite le centre de la vie. D’ailleurs sur la photo prise par Marx, nous voyons bien la mue des chats et la tête avide de l’homme, Nicolas, qui rêve d’un bon civet. Près de lui, mais furetant n’importe où, la Beffana saura bien dans quelques minutes choisir le merveilleux chat vert qui illuminera la table lorsque cuit et coupé en morceaux mangeables, elle servira la nourriture, la seule que les hommes puissent encore absorber. Et doivent, car ce vert, transmis par le nucléaire encore vivant, est leur seul moyen de sortir eux aussi de l’abîme. Les chats l’ayant compris avant eux.

 

Mais ils avaient oublié que pour survivre, les hommes se serviraient d’eux. Assis sur sa chaise, sagement, l’homme attend que vienne enfin son moyen de résurrection. Il attend, épouvanté et émerveillé que son corps prenne la teinte du chat et que cette mutation lui permette de redevenir le maître de l’univers… On n’arrête pas le progrès…

 

 

Roseline

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

cathycat 28/02/2016 16:14

Une vie qui ne donne pas du tout envie, mais le défi de MILETUNE est bien relevé :-)

clemence 27/02/2016 18:33

Est-ce dû à la radioactivité? Je ne savais pas que les femmes conservaient jalousement leurs souvenirs dans les fesses....chat alors, pour une nouveauté, cela en est une, de taille !

emma 27/02/2016 11:13

perspectives cauchemardesques, bien contente de te retrouver, Roseline

Mony 26/02/2016 14:12

Un rêve, Roseline, qui est plus proche du cauchemar. Qui va gagner la course à la survie ?

vegas sur sarthe 26/02/2016 08:05

Comme un espoir dans cette vision terriblement réaliste

Pascal 26/02/2016 07:26

Beau regard sur l'avenir.

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos