Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 20:58
Le banquet d'Odin.   Mony

Sujet semaine 10/2016 - clic

 

L’ombre envahit peu à peu le fjord et l’eau se teinte de mille variétés de gris : la nuit s’annonce fraîche. Déjà, au loin, la neige blanchit certains versants et Almut, perché au sommet de la falaise, est saisi d’un long frisson. Sur ordre de Falkon, le vieux chef du village, il scrute l’entrée du fjord depuis deux lunes déjà dans l’espoir d’apercevoir les trois drakkars menés par Ketil, son ami. A portée de main, la corne de bœuf est prête à sonner pour annoncer le retour des marchands. Tous sont à présent impatients de découvrir la quantite d’or et les marchandises troquées contre les fourrures, l’ambre ou l’ivoire de morse.

 

En cette fin du jour, une pointe de bile déverse une amertume inattendue dans la bouche du guetteur. Comment pourrait-il en être autrement ? Sans cet accident de chasse qui l’a privé de l’usage d’une main il serait parti lui aussi en expédition et connaitrait la reconnaissance de son clan.

 

A l’entrée de la grotte où il se réfugie pour passer la nuit, le feu réchauffe doucement le ragout que lui a monté de la vallée Inga, l’épouse de son ami Ketil. Inga ! Si douce, si belle ! De penser à elle, Almut sent surgir en lui un profond désespoir et de s'apercevoir si faible il donne un coup de pied rageur dans le petit chaudron se privant ainsi de son repas.

 

Aura-t-il le courage d’embrasser son ami, de croiser son regard franc sans que rien ne paraisse ? Et Inga, Inga au ventre arrondi, sautera-t-elle au cou de son mari Ketil ? Passera-t-elle ses mains si douces sur son visage buriné par l’air du grand large ? Et lui, Almut, le regardera-t-elle encore ?

 

Plus l’échéance approche, plus le crâne d’Almut se dégarnit de ses longs cheveux roux. A cette heure où les gnomes et les farfadets jouent des tours aux humains, il se demande une fois de plus si l’enfant que porte Inga naitra avec une chevelure de feu.

 

Quinze pas le séparent du vide…

 

Qu’odin daigne le convier à sa table ! 

 

 

Mony

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

clemence 14/03/2016 15:48

L'eternel questionnement...
Amour , amitié et trahison... les ingredients d'un conte sombe et profond comme le un fjord....

Koda 12/03/2016 12:16

Quelles frustrations pour ce fier Viking ! Il ne mourra pas sur le champs de bataille, l'épée à ... à cette main dont il a perdu l'usage. Le Valhalla lui est fermé. Et cette promiscuité avec les femmes du village quand les guerriers sont loin... Avec Inga. Les farfadets lui ont joué de bien vilains tours... Merci Mony

Pascal 11/03/2016 17:59

Belle vision des hauteurs.

vegas sur sarthe 10/03/2016 22:59

Le monde des trolls condamnera t-il cet affront ? On aurait aimé connaître le dénouement

almanito 10/03/2016 22:05

Tu as su adopter le ton sobre des contes Nordique pour évoquer cette histoire forte. La seule critique que je ferais et qui n'en n'est pas une: j'aurais aimé plus long !

jill bill 10/03/2016 21:55

Un ami trahi pour avoir aimé sa femme qui attend un enfant... en finir avant d'affronter le regard de celui-ci... va t'il avoir ce courage, celui de sauter... !?

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net