Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 14:54

Sujet semaine 23/2016 - clic

 

A la gare de Brest, Monsieur Hérisson attendait en grelottant sa promise qui venait de la gare du Repentir, qui était noire de monde, en raison des grèves qui bloquaient les départs depuis trois jours. Maintes fois, il avait failli se faire piétiner, et ne dut son salut qu’au président de la défense des animaux, qui attendait lui, une livraison de tamarins du Gabon, bloqués de l’autre côté de la Méditerranée par une grève des dockers qui durait depuis trois mois.
Dans l’allée perpendiculaire, il aperçut un chien qui lisait son journal.

— Les nouvelles sont-elles bonnes ? demanda-t-il poliment à l’animal qui avait un regard si doux qu’il en oublia sur le coup sa peur
— Pensez-vous, répondit l’animal, les grèves se poursuivent à Paris, j’attends ma fiancée qui vient de la gare du Repentir, m’est avis qu’on en a encore pour un bail à attendre !
— Vous faites quoi dans la vie ? demanda Monsieur Chien
— Je suis matelot au port de Brest, chargé du nettoyage, vous comprendrez qu’avec mon physique, cela est pour moi un jeu d’enfant ! Et vous ?
— Moi, je suis journaliste au Journal Cannes idées, c’est un bon job, ils me laissent tout loisir de construire ma chronique !
— Vous habitez Cannes ?
— Oui, je suis ici pour raison de vacances, ma femme et moi en avons assez du soleil, nous sommes venus cherchez un peu de froid et de pluie ici.
— Ah, je comprends, avec vos longs poils, vous devez transpirer comme un barbu !
— Exactement, nous avons loué une petite niche près de l’estuaire, nous aurons une jolie vue sur la rade. Et vous ?
— Oh moi, je ne prends pas de vacances, juste quelques jours de RTT pour emmener ma promise faire un tour sur la côte !
— Vous ferez sans doute une balade en mer ?
— Ah non, sûrement pas, elle a le mal de mer, et le bateau la fait vomir !
— Ah ça alors, c’est pas de bol pour un marin !
— Je sais, je sais, mais elle si belle, ma hérissonne, rien qu’à en parler je frissonne !
— Et en plus, vous êtes poète, bravo, monsieur… monsieur
— Monsieur Grattépines, pour vous servir
— Moi c’est Fer-de-Lance, le plus courageux de tous les chiens
— Enchanté de vous avoir connu, et au plaisir de vous rencontrer à nouveau, on annonce le train 4512, je cours de ce pas retrouver ma chérie…

 

 

Cloclo

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

Mony 05/06/2016 13:05

Té, je ne verrais plus les quais de gare bondés de la même manière :) Toujours ta belle humeur, Cloclo !

almanito 05/06/2016 10:48

Jolie, jolie cette histoire. Comme quoi la poésie et l'imaginaire peuvent fleurir sur un quai de gare des plus banal:)

emma 04/06/2016 20:24

Grattépines, et Fer-de-Lance, il n'y a que toi pour faire vivre d'un jet de plume des personnages aussi savoureux, merci Cloclo

jill bill 04/06/2016 18:52

Original à souhait.... et de circonstance !

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos