Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 17:00
Notre arbre gynéa-logique.   Mony

Sujet semaine 23/2016 - clic

 

Mémé Kiki est vieille mais vi-ei-lle, comme… comme Matu Zalem, c’est Pépé DD qui me l’a dit et Pépé DD sait ce qu’il dit vu qu’il est vieux lui aussi encore plus vieux que Papy, son fils, le père de mon Papa.

 

Pas facile de s’y retrouver dans ma famille alors Maman a tracé une ligne perpendiculaire, enfin j'crois, avec des noms et des photos de bas en haut. Elle dit que c’est un arbre gynéa-logique. Pépé DD et Mémé Kiki ce sont les racines et moi, je me trouve à la cime.

 

Gare aux grands vents, a dit Pépé DD, si haut perché tu risques d’être secoué comme pendant une tempête en mer. Pépé DD, c’est un ancien matelot d’eau douce. Avec sa barque il n’a jamais navigué plus loin que le début de l’estuaire mais il veut me faire croire qu’il allait à la pêche aux requins. Je fais semblant de gober ses fables, histoire de respect pour sa qualité d’aïeul.

 

Mémé Kiki aussi je la respecte même si elle me fait marrer avec ses cheveux rouges qui rebiquent comme les piques d’un hérisson.

 

- Kiki, tu es superbe, vieille mais superbe, lance Pépé DD quand Papy la ramène de chez le coiffeur.

 

Papy fait la grimace et soupire, je crois qu’il a un peu honte des fantaisies de ses parents. Faut dire que Pépé DD est barbu et sa barbe tressée à elle seule est toute une histoire. En douce, j’ai parfois entendu des réflexions dans la famille. Certains prétendent que Mémé Kiki lui a imposé de ne jamais la couper, c’est comme un gage en repentir de l’avoir trompée jadis. D’autres affirment qu’elle cache une mystérieuse cicatrice, souvenir d’une rixe avec un rival.

 

J’ai dit à mon aïeul que je voudrais connaître son copain Matu Zalem, celui qui est aussi vieux que Mémé Kiki mais il a roulé de gros yeux signe qu’il est contrarié. Il est peut-être jaloux de ce Matu Zalem ? Est-ce lui son concurrent ?

 

Quand j’ai posé la question à Mémé Kiki, elle a souri de toutes ses rides et m’a dit : Ah ! L’amour, mon petit ! Il n’y a rien de tel !

 

J’espère le rencontrer un jour, ce fameux amour, et ajouter des branches à notre arbre gynéa-logique. Peut-être, plus tard, me transformerais-je à mon tour en racine… ?

 

 

Mony

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

Jak mémé kiki 09/06/2016 16:22

Formidable, et pour une fan de généalogie que je suis, je vais ré-envisager le nom
de mes aïeux. J ai du pain sur la planche vu le nombre,
Foi d’aïeule d’autres part, car je suis aussi mémé Kiki , et mais je n ai pas trouvé encore de Matu Zalem !

Josette 09/06/2016 10:57

ah la gynéa logique c'est pas toujours simple... quelle belle famille que celle ci !

aimela 08/06/2016 14:36

Adorable comme d'habitude,

Chloé 07/06/2016 14:29

Et je vais au gré de tes histoire en me laissant embarquer aussitôt!

vegas sur sarthe 06/06/2016 19:05

Sous les galets, le poids des frasques des anciens! Très drôle

almanito 05/06/2016 22:17

Quelle famille pittoresque! Il est bien, ce petit, plein de belles réflexions sur la vie, il a tout compris de l'essentiel.

emma 05/06/2016 18:53

savoureux et chaleureux comme tout

jill bill 05/06/2016 18:07

Avec cette façon de faire et raconter la famille ce gamin le continuera avec les siens, sourire...

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos