Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 15:48
Peur de rien.   Laura Vanel-Coytte

Sujet semaine 23/2016 - clic

 

Un après-midi de septembre,

 
Mon  futur mari me prit à la gare
 
Pour m’emmener voir une des usines
 
Qu’il dirigeait à cette époque.
 
Une était au bord d’un lac qui ressemble
 
Fort à une mer, une mer d’eau douce
 
Entre France et Suisse,  pas d’estuaire
 
Mais pour voir le Léman en perpendiculaire,
 
Mieux qu’un balcon, un funiculaire.
 
De là-haut, je choisis de descendre au port
 
Où je rencontrais un matelot barbu
 
Mais plus accueillant qu’un hérisson.
 
Voilà  que le bateau de pêche se lance ;
 
Je n’eus pas envie de vomir
 
Mais lorsqu’il remonta le filet
 
Eviscéra  les poissons et que le sang
 
Se répandit, attirant de grosses mouettes
 
Affamées, j’eus comme un repentir.
 
 
Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

Jak 09/06/2016 16:14

comm.trop vite envoyé lire

Billet si bien embarqué jusqu’au bout
Mouettes si belles en vol calamités pour les innocents poissons

Jak 09/06/2016 16:12

Billet si bien embarqué jusqu’au bout
Mouettes si belles en vol, cal pour les innocents poissons

laura 09/06/2016 07:24

on peut diriger des usines sans être richissime, crois-moi!

emma 08/06/2016 10:43

Ô temps ! suspends ton vol " une promenade surréaliste sur le lac entre mari richissime et matelot barbu et sanguinaire

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos