Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 06:08
Les souvenirs c'est comme les vieux Malabar.   Vegas sur sarthe

sujet semaine 28/2016 - clic

 

“Dis Bébert, tu f'ras quoi quand tu s'ras grand?”
Bébert me regarde avec ce regard bovin qui caractérise les beusenots, comme si j'arrivais de Mars avec une énigme pour cul-terreux (chez nous on dit pas terrien mais cul-terreux).
Après un certain temps, il me répond: “Quand j'serai grand, j'voudrais être petit”
J'ai failli prendre le même regard bovin mais j'ai toujours préféré celui du père Fouras dans Fort Boyard quand il balance la clé à la flotte devant un bougre de candidat qui sait pas que “Ce légume cultivé, n'est dans le sang pas apprécié”... c'est un navet !
Alors je prends ce regard-là pour lui répondre: “Mais t'es encore petit”.
 
Bébert accuse le coup mais il est buté, du genre gros beu – on dit beu chez nous et pas boeuf – ce qui va très bien avec son regard.
Sa réponse me surprend :”J'voudrais être encore plus petit”.
“Plus p'tit que t'es maint'nant? Vindiou! C'est guère possible”
“Non... juste plus p'tit que les grands”
“Mais on finit tous par être grands, mon vieux”
Bébert se brusque :”M'appelle pas mon vieux, s'te plait”
 
Il rumine un instant un morceau de Malabar qu'il a gardé de la veille au fond d'une poche et dit gravement: “Les grands ça grandit avec des problèmes... et les problèmes, j'en veux pas”
J'ai pas grand chose à redire à ça alors j'ajoute sans trop y croire :”Les grands ça a aussi des souvenirs de quand y z'étaient p'tits pour les aider à vivre”
“J'ai pas envie d'avoir des souvenirs” lâche Bébert en même temps que son morceau de Malabar.
“Pourtant, ton morceau de Malabar c'est qu'un souvenir de Malabar et tu viens d'le mâchouiller”
“C'est pas faux”
“Et t'as trouvé ça bon, hein Bébert?”
“Euh... Ouais, enfin ça manquait un peu d'goût”
Je lui souris :”Et ben mon vieux, les souvenirs c'est pareil qu'un morceau de vieux Malabar qu'a moins d'goût mais tu les rumines quand même”
 
Bébert accuse le coup mais il est buté, du genre gros beu mais ça je l'ai déjà dit.
“Tu m'jures que les souvenirs c'est pas plus dégueu que mes morceaux de vieux Malabar?”
Je prends un ton solennel :”J'te l'jure, Bébert”
Il a pas l'air d'y croire tout à fait :”Tu l'jures sur quoi?”
Pour jurer, j'ai l'choix parmi les têtes de tous ceux qu'j'aime pas :”J'te l'jure sur la tête du père Martenot”
“Le père Martenot? Mais ça fait un bail qu'il est mort!”
On peut oublier, tout peut s'oublier, qui s'enfuit déjà disait j'sais plus qui :”Bon ben disons sa veuve alors?”
“La mère Martenot? Y'a longtemps qu'elle a plus sa tête, alors comment tu peux jurer dessus?”
Ce beusenot commence à me gonfler :”Dans la famille Martenot, je choisis la fille et me fait pas chier, Bébert!”
Bébert devient tout rouge et m'attrape par le colback... il a vraiment l'air d'un gros beu :”Tu peux pas faire ça. J'ai des... souvenirs avec la fille Martenot”
 
“Oh ça va... je retire ça, Bébert. Tu peux m'lâcher”
Le beusenot me lâche. Faut vraiment qu'je fasse gaffe avec lui.
Et dire qu'il va grandir!
Qu'est-ce que j'ai été beusenot moi aussi d'lui demander ce q'il ferait quand y s'rait grand. Il est temps de conclure :”Tu vois Bébert, les souvenirs c'est précieux et plus tu grandis plus t'en collectionnes”.
Le regard bovin s'illumine :”Et alors?”
“Alors... rien, Bébert”
 
 

commentaires

L
pauvre bébert !!
il n'a pas l’électricité à tous les étages-
mais souvenons nous ---
Répondre
M
C'est que des souvenirs avec la fille Martenot il en redemande Bébert et il a bien raison ! Savoureux !
Répondre
J
Bellissime et savoureux
le beusenot Berbert se souviendra de toi, quant on l’appellera mon vieux plus tard, mais sans dents il ne pourra plus avoir l'usage du malabar :)
Répondre
V
:))
J
ah magnifique cette quête et cette comparaison. J'aime beaucoup
Répondre
V
Merci Jeanne
L
Superbe parabole !
Répondre
V
Encore merci, Loïc
C
Chaque texte chez toi est une nouvelle surprise, une signature! J'ai adoré la comparaison avec le vieux malabar qu'on mâchouille , qui a moins de goût mais qu'on rumine quand même!
Répondre
V
L'un fait parfois mal aux dents et l'autre mal au coeur, mais c'est ainsi :)

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : atelier d'écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos