Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 18:48

sujet semaine 42/2016 - clic

 
Dix petites pilules d'oubli font un rond blanc sur l'assiette verte.
La première est pour le ciel bas, il  m'écrase et me noie.
Restent neuf.
 
Neuf petites pilules blanches forment un chapelet sur la faïence épaisse.
Celle-ci sera pour le boulot de merde, ce boulot qui me broie.
Huit.
 
Huit petites pilules soulignent en arc la pomme fanée sur l'assiette de Maman.
Une pour Maman qui m'a faite orpheline.
Il n'en reste que sept.
 
Sept petites pilules, je les pousse en  montagne pointue sur le dos de la pomme.
Celle du haut, pas parce que tu ne m'aimes plus, mais parce que je ne t'aime plus.
Six.
 
Six petites pilules en tas informe font une tache blême sur l'assiette ébréchée.
Celle-ci me nargue, elle sera pour Jeannot qui ne m'écrit jamais.
Ça fait  cinq ?
 
Cinq petites pilules au bout de mon doigt dessinent une étoile sur l'assiette si douce.
Une pour Justine qui ne m'appellera pas.
Il n'en reste que quatre.
 
Quatre petites pilules ne sont plus qu'un carré déplumé au milieu de la pomme.
Celle de l'angle droit pour mon tendre bébé  qui n'est jamais né.
Plus que trois déjà ?
 
Trois petites pilules se suivent joliment sur la queue de la pomme.
Je prends... celle du milieu pour oublier que j'ai avalé  les autres.
Deux ?
 
Deux petites pilules blanches sont des moutons troubles sur une pairie verte.
Une pour la vilaine figure que je vois dans la glace qui ondule.
Une, une,
une ?
 
Une petite pilule que je ne trouve plus dans l'assiette cassée.
 
Maman, je suis si fatiguée…
 
 
Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

Fabrice Parisy 22/10/2016 01:23

J'adore la forme et le déroulé de ce poème qui prend aux tripes quand même...

Christiane Blanc 20/10/2016 20:15

Vraiment très émouvant. Je viens de le relire.

Chloé 19/10/2016 23:51

Très touchant ce joli texte Emma! Chloé

christiane Blanc 19/10/2016 11:20

Très émouvant. J'ai beaucoup aimé la délicatesse des mots et des sentiments.

laura 17/10/2016 10:11

TRISTEMENT bien écrit

jamadrou 16/10/2016 19:06

Oh! Emma je me souviens très bien de cette terrible poésie où l'on sent soudre cette langueur de triste solitude d'un être totalement désabusé.
et je me souviens avoir tant aimé la lecture de Sagine ....
Magnifique.

aimela 16/10/2016 12:08

Une dure et triste réalité cachée derrière ces pilules

jackie 16/10/2016 10:06

EMOUVANT...et tellement vrai
Très bon dimanche Emma

vegas sur sarthe 16/10/2016 09:14

Dix petites pilules pour se réconcilier avec soi-même ? Un texte troublant

JaclynO'léum 16/10/2016 08:26

C'est si vrai.

Mony 16/10/2016 08:00

Un texte troublant et criant de vérité. Comme je voudrais serrer cette personne dans mes bras et la rassurer...

almanito 15/10/2016 20:33

Une comptine douce amère. Bouleversant.

jill bill 15/10/2016 19:53

Ma pauvre fille... pas une vie ça à la pilule...

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos