Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 13:02

Sujet semaine 50/2016 - clic

Cela faisait plus de 20 ans que  Rose était au service de Mr Georges, alors autant vous dire qu’elle le connaissait bien. Issu d’un milieu aisé, Monsieur Georges, d’abord économiste puis magistrat à la cour des comptes, avait progressivement gravit les échelons dans la hiérarchie et occupait depuis peu, une fonction à très haute responsabilité.

 

C’était un homme certes ambitieux mais restait en même temps une personne simple, courtoise et avenante. La soixantaine bien sonnée, la silhouette un peu ronde et la démarche plutôt lourdaude, il était, il fallait le reconnaître, peu soucieux de sa personne, ressemblant plus à quelqu’un du terroir qu’à un homme important !

 

Mr Georges dans cette nouvelle fonction qu’il occupait dut pourtant se soumettre aux règles de bienséance, d’élégance que le protocole imposait en adoptant les codes vestimentaires en vigueur dans la haute société.

 

Pauvre Monsieur Georges ! Il eut beau faire appel aux plus grands de ce monde, couturiers ; relookeurs ; coiffeurs... Exposé à la lumière sur les devants de la scène, aux crépitements incessants des flashs des photographes, aux critiques des médias, il ne put jamais s’imposer. Il accumula les gaucheries, en perdit le fil de ces idées et devint au fil du temps la risée de tous. Son impopularité fut telle qu’il se retira de ses fonctions et démissionna de son poste.

 

En le voyant errer, la mine défaite,  comme une âme en peine sur le perron de sa grande maison, Rose, le sentant démuni et au bout du rouleau, eut de la peine pour lui car elle aimait bien malgré tout le personnage qu'il était et les valeurs qu’il défendait. Elle dût cependant à son tour admettre que le pauvre Mr Georges n’avait hélas ni la pointure, ni les épaules assez larges, ni  les bras assez longs, ni même l'étoffe  pour endosser tous les costumes  sur  mesure qu’on lui avait taillés régulièrement.

 

 

Chloé

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

Chloé 15/12/2016 20:50

Bien vu Almanito!C'est cela même! chloé

almanito 15/12/2016 20:06

Un beau texte avec une véritable atmosphère, ton monsieur Georges me fait penser à l'un de nos politiques. Il est vrai que de nos jours on juge les hommes d'après leur apparence et non d'après leurs réelles qualités...

Mony 15/12/2016 06:28

Au fond, il est resté lui même et s'est très bien ainsi :)

XYZpascal 14/12/2016 19:24

Pas toujours facile
de porter les costumes
que la société veut nous faire porter

La vraie liberté
et de créer sa propre mode
et d'être son propre couturier

et peu importe tout le reste
et tout ce qu'ils peuvent penser
être SOI

Jeanne Fadosi 14/12/2016 18:16

voilà un texte rondement mené et brillamment écrit. Un plaisir à lire

jill bill 14/12/2016 13:23

Ah on st ce qu'on est dans la vie, pauvre Georges, moi j'l'aime bien...

chloé 14/12/2016 13:16

fil pas fils! incorrigible tête en l'air!Chloé

LADY MARIANNE 14/12/2016 13:12

bravo à Chloé , une bien belle histoire !!
bonne journée à tous-

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net