Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 17:39

sujet semaine 02/2017 - clic

C'est un joli cœur
Qu'un charmeur sourire enrubanne,
C'est un joli cœur
Qui fait les yeux doux, se pavane...
 
Et ce joli cœur
Bat le briquet, non la chamade ;
Oui, ce joli cœur
Vient, boit, puis repart, bon nomade !
 
Dans mon rêve, il reste à moi seul,
Près du mien se sédentarise,
Mais au réveil, qu'est-ce ? Un linceul
Blanc de givre sur ma cerise...
Mon gâteau, lui, n'est qu'un caillou
Sur lequel trébuche Only you.
 
J'aimerais savoir ce qu'il cache,
Ce cœur si secret, si pressé
De contourner la moindre attache,
De se garder cadenassé...
Dans mon rêve, il s'installe et chante,
Freud en perd son latin, déchante.
 
C'est un joli cœur
Dont le charmeur sourire tue
Plus qu'un autre cœur ;
J'en ai l'âme à plat, courbatue.
 
Devenant braqueur
Dans mon cauchemar, je me l'ouvre,
Ce tout joli cœur,
Au pied-de-biche, et, j'y découvre
Le sifflet cassé
D'un oiseau blessé.
 
 
 
Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

Margi 14/01/2017 08:36

C'est un oiseau à ne pas mettre en cage !

Chloé 13/01/2017 11:36

Ah l’inaccessible! Qui n'a pas rêvé de l'atteindre ! Belle interprétation de ce thème.Chloé

jamadrou 11/01/2017 14:39

voilà pourquoi, pour ne pas lui couper le sifflet, il ne faut jamais entrer par effraction dans le coeur d'un joli garçon, il faut lui laisser croire que son coeur s'est ouvert grâce au courant qui est passé entre nos deux coeurs

vegas sur sarthe 10/01/2017 20:40

Belle effraction... qui s'en plaindrait ?

Fabrice Parisy 11/01/2017 09:54

Peut-être l'oiseau blessé... Après tout, son secret n'en serait plus un, alors qu'il s'est évertué à le dissimuler dans les méandres d'une vie dissolue...
FP

Mony 10/01/2017 20:15

Joli :)

Fabrice Parisy 11/01/2017 09:54

Merci Mony :)
FP

jill bill 10/01/2017 18:40

Un oiseau à ne pas baguer, pourquoi, seul son coeur à lui le sait... coeur blessé sans doute !

Fabrice Parisy 11/01/2017 09:57

Ah Jill... Parfois, je me dis que certains volages se comportent comme ils se comportent pour masquer des blessures, oui, ou peut-être pour mieux les enfouir, ou pour compenser un manque... Houla la la ! Là, ça devient complexe, et je me fais sûrement des illusions à vouloir trouver une explication rationnelle à tout !!!
Merci à toi. Bises. FP

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos