Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 07:57

sujet semaine 03/2017 - clic

Sommeil léger, rêves fragiles,

Dansent autour de mon corps lourd,

Pendant que monsieur Aberlour

Fait de l’œil à tous mes vigiles...

 

Hélios, privé de mise à jour,

S'est perdu dans la nuit opaque,

Trou noir en forme de cloaque ;

Ma chambre n'est pas Baïkonour...

 

Heureux tous les buveurs d'étoiles

Qui planent par-delà les voiles...

 

La revoici, la peur du noir,

Qui joue à tuer mon courage

De m'endormir sans éclairage ;

J'entends marcher dans le couloir...

 

Serai-je gai, si je boycotte

Ce verre triste et dangereux

Qui cherche à me combler les creux,

Qui veut devenir ma mascotte ?

 

Heureux tous les Thomas Pesquet

Envolés loin de mon parquet...

 

Il me faudrait un somnifère,

Ni plus ni moins ; j'en oublierais

Toute langueur et rallierais

Le septième ciel, sans m'en faire...

 

Sans tournis, sans ébriété...

 

Heureux tous les buveurs d'étoiles

Qui planent par-delà les voiles,

D'où le monde n'est que beauté.

 

 

Fabrice Parisy

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

jamadrou 19/01/2017 18:24

oui à l'insomnie,
car voici une jolie poésie
quant à toi whisky
reste assis ici
le poète t'a dit merci!

Fabrice Parisy 20/01/2017 11:28

Il y a toujours mieux que l'alcool pour oublier ses tracas... Un somnifère, ce n'est pas la panacée, mais ce n'est pas le pire non plus ;)

Jeanne Fadosi 19/01/2017 17:10

une évocation bien poétique pour échapper à l'insomnie des nuits sans rêves

Fabrice Parisy 20/01/2017 11:29

Certaines insomnies, HEUREUSEMENT, s'avèrent intéressantes, fructueuses, lumineuses, voire nécessaires... :)

Chloé 19/01/2017 14:30

"Heureux tous les buveurs d'étoiles, Qui planent par-delà les voiles..." Comme c'est joliment dit Fabrice. Chloé

Fabrice Parisy 20/01/2017 11:32

*l'opposeR

Fabrice Parisy 20/01/2017 11:31

Pour la petite histoire, au départ, c'était les "suceurs" d'étoiles. Mais ce terme introduisait - à mon sens - la notion d'une jalousie aigre, sans compter qu'il n'était pas pertinent de l'opposé à Aberlour ;-)
Merci en tout cas. FP

emma 19/01/2017 10:04

Aberlour, sommeil lourd, quelle belle formule que "les buveurs d"étoiles"

Fabrice Parisy 20/01/2017 11:32

Merci Emma. Même réponse qu'à Chloé :-)

jill bill 19/01/2017 08:34

On ne peut être tous être un Pesquet, mais on a tous besoin un jour de somnifère... ;-)

Fabrice Parisy 20/01/2017 11:34

C'est sûr, Jill, quel que soit d'ailleurs la forme du somnifère... :-p

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos