Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 15:19

sujet semaine 08/2017 - clic

Elle les a regardé m'emmené sans rien dire. Alors que les autres femmes du village étaient toutes honteuses et se détournaient les unes après les autres de ce spectacle si pathétique, elle resta de marbre. Les quelques hommes présents faisaient les ignorants alors que mes pieds râpaient sur le ponton à la recherche de la moindre adhérence, en vain. Je ne quittais pas son visage, insensible, froid, jusqu'à ce que je disparaisse, et elle par la même occasion, progressivement. La barque était étroite et instable. Je manquai de nourrir les poissons à plusieurs reprises à force de me débattre. Quelques coups plus tard, poupée inerte, je me retrouvais spectatrice de mon propre sort. Le regard assassin que je lui lançais s'estompa rapidement dans la brume épaisse qui nous recouvrit bientôt. Je me souviendrai toujours du bruit des flots, des bouées, des tintements métalliques. D'une mouette, de plusieurs peut-être.

 

Ainsi vint l'aube tentant de percer le coton épais qui nous assaillait et, bien qu'invisible maintenant, je n'eus pour elle qu'un seul cri rendu inaudible par les sanglots : « Mère ! ».

 

 

Tilancia

Published by miletune.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

chloé 24/02/2017 17:22

Une histoire et une ambiance énigmatique qui laissent la porte ouverte à toutes les suppositions! Ah quand même je reste sur ma faim avec toutes ces petits récits qui finissent en pointillés. Peut être une suite? Chloé

Marité 24/02/2017 16:59

Une séparation troublante. La mère est-elle vraiment insensible ou bien est-ce un masque ?

LADY MARIANNE 23/02/2017 08:23

une histoire dure, est-ce une noyade ?
un sauvetage, maman va la consoler-
un très beau style ! bravo !

La Licorne 22/02/2017 20:37

Douloureuse séparation...

Mony 22/02/2017 19:17

Atmosphère angoissante... s'agit-il d'un mauvais rêve, j'aime à le croire !

emma 22/02/2017 18:18

une scene forte et dramatique, dans un brouillard mystérieux ! tu joues avec nos nerfs ! en diras tu plus ?

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net