Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 11:23

sujet semaine 08/2017 - clic

Mademoiselle pindur a interrogé les autres pensionnaires-
Aucune n'a entendu de cri, et pourtant la jeune Liselotte
a disparu-
Malgré son air sévère elle n'obtiendra rien de ces jeunes
filles-
Bien sûr les curieux qui font semblant de rien épient
par en dessous le moindre geste équivoque-
La petite Liselotte avait demandé des cours de natation
au bord du lac- La direction étonnée avait accédé à son désir-
Le sport forme la jeunesse-
Elle mangerait mieux, profiterait du bon air avec ses camarades-
Mais de là à s'évader comme une voleuse,du manoir en pleine nuit-
Jamais pareille histoire n'était arrivée à la station thermale-
Les jeunes filles malades y venaient se refaire une santé !
L'ambiance était loin d'être gaie-
Mais où pouvait-elle bien être allée ?
Allons rentrons, le commissaire vous attend toutes pour
vous poser quelques questions-
Le retour fut silencieux, on aurait entendu une moche voler-
Des jeunes filles à qui l'on aurait donné le bon dieu
sans confession déclara le curé en réponse à une question-
Voilà une bien curieuse enquête dit l'adjoint du commissaire-

 

 

Lady Marianne

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

chloé 24/02/2017 17:13

Et une nouvelle énigme à résoudre qui mériterait elle aussi une suite. c'est très jolie le prénom Liselotte, je ne l'avais jamais entendu!Chloé

La Licorne 22/02/2017 20:34

Disparitions en série...ce mois-ci... :-)
le commissaire va avoir du travail !

LADY MARIANNE 22/02/2017 19:18

merci pour vos commentaires-
oui elles sont malades et cherchent le bonheur ?
amitiés -

Mony 22/02/2017 19:06

Nous n'aurons pas la clé de l'énigme, à nous de la découvrir :)

Marité 22/02/2017 14:16

Je crois que le commissaire aura fort à faire avec ces jeunes filles. Ou bien elles ne savent rien ou bien elles gardent le secret.

emma 22/02/2017 13:09

une jolie ambiance mystérieuse, comme au temps de Scott Fitzgerald, des sanatoriums, jeunes filles malades, exaltées et passions fatales

jill bill 22/02/2017 11:32

Ca me fait penser au film les Disparus de Saint-Agil, 1938... ;-)

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos