Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 11:24

sujet semaine 13/2017 - clic

C'est qu'il y était arrivé, finalement, mon Angelo, à construire sa voiture rouge.

 

Non sans mal, faut bien l'avouer, mais quelques engueulades et prises de tête plus tard, le jour est arrivé où ensembles, nous avons fixé les plaques d'immatriculations.
Inutile de vous dire qu'on a sablé le champagne et fait une fête à tout casser avec les voisins, même avec les dubitatifs qui se foutaient de nous parce qu'avec mon Angelo, on n'est pas rancuniers. Sauf qu' on avait oublié de monter les fenêtres et les coussins de la belle voiture ont été baptisés et que maintenant ils sentent un peu la vinasse malgré le patchouli qu'on a pulvérisé. Trop délicat, le patchouli du Monop, ça couvre pas l'odeur.


 

Bref, on était heureux et voilà t-il pas que mon Angelo est rentré deux jour plus tard, alors que j'écossais les petits pois, du supermarché avec le ticket gagnant du tirage au sort: un voyage à notre choix. Angelo, il a fait tourner le globe terrestre comme à la télé et il a pointé le doigt au hasard sur la Corse. Encore! que j'ai dit, pour faire comme à la télé aussi parce que en réalité, on avait jamais mis les pieds ni le reste en Corse et pour rigoler, Angelo a dit "ah ben c'est l'jeu, ma pauv' Lucette!"

 

On a décidé de faire le voyage de nuit pour ne pas trop se faire remarquer de la maréchaussée de plus en plus tatillonne, dit-on, question homologation des engins en circulation vu qu'on n'était pas très sûrs que tous les boulons tiennent bien jusqu'au bout. Faut avoir le sens des réalités malgré tout. On a bien roulé, on a même fait quelques pointes de vitesses à 200 à l'heure, histoire de tester. Impec. On s'est arrêtés sur une aire au niveau de Lyon et un auto stoppeur russe s'est joint à nous pour descendre jusque dans le sud après avoir accepté de partager le casse-croûte que j'avais préparé. Sergueï, Sergueï Poupoutozof, qu'il s'appelait. Un grand gaillard tout simple comme on aime et qu'aime bien rigoler. On lui a dit qu'on l'appellerait pas Poupou, parce que chez nous, c'est sacré, un coureur cycliste, même quand il ne gagne jamais. En plus ça lui a fait de la culture d'apprendre ça.
Alors pour rigoler, on a bien rigolé, au point de faire quelques embardées et des zigzag qui nous déclenchaient des fous rires. La faute encore à ce foutu médecin Ouïgour que fréquente toujours assidûment mon pauvre Angelo, qui lui avait fourgué une poudre contre le mal de mer, en prévision. En réalité, c'était probablement de la poudre d'escampette, qui plus est hilarante car elle s'était répandue sur le pâté de tête, mais comme de toute façon on allait l'avaler un peu plus tôt un peu plus tard...
Bref, on est arrivés complètement shootés à l'embarquement à Toulon, ce qui a inspiré Angelo, qui juché sur le toit de la voiture tel un tribun, a évoqué avec émotion et fougue le sabordage des marins en 42, et Sergueï qui l'avait rejoint a répliqué, en toute logique mathématique avais-je estimé sur le moment, avec l'histoire de l'insurrection des marins de Kronstadt en 21.

 

Avec tout ça, plus la vodka offerte par notre ami, on ne s'est pas rendu compte qu'on n'avait pas complètement embarqué et le pont du bateau au moment de rentrer a dû s'accrocher à dieu sait quoi qui dépassait sous la voiture (parce que Angelo et les finitions, c'est pas ça).
Résultat, la petite voiture, au lieu de rentrer dans le ventre du bateau s'est retrouvée dans l'eau, en remorquage. "ben c'est du bon matériel" avait jugé Angelo satisfait, "fluctuat nec mergitur" qu'il avait ajouté pour faire son savant devant le russe.
Le voyage a duré près de 3 heures au ras des flots, on peut dire qu'on l'aura vue de près, la grande bleue, Angelo et moi. Je ne parle pas de Sergueî qui en a eu marre au bout d'un moment et a décrété qu'il rentrait chez lui à la nage (on n'a plus de nouvelles depuis d'ailleurs).

 

 

Almanito

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

Mony 26/03/2017 15:55

Quel équipage et quelle équipée, ha, ha ! Succulent ! Il n'est pas triste à vivre ton Angelo. je m'en vais suivre le lien de la voiture rouge...

Loïc Roussain 26/03/2017 14:16

Loufoque, burlesque ... tout comme j'aime !
LOIC

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos