Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 17:51

sujet semaine 12/2017 - clic

La dictature diététique.

 

Ou la dérive d'un employeur. Devenue adepte fervente de Féderico Balsamo, gourou du tout Paris, le jour où il lui avait déclaré : “Vous avez le foie d’un gros canard”, Cristina da Silva avait banni La Caïpirinha du bar et contraint  toutes les hôtesses de son établissement de charme "les félines" à suivre un régime drastique à base de pulpe de papaye fermentée. Dans cette histoire menée tambour battant inspirée d'un fait divers, Shérazade de Miletune  nous fait plonger dans l'eldorado des nouveaux directeurs de conscience… 

 

Les Félines.

 

Le corps de Cristina da Silva, propriétaire du club de strip tease "Les félines" est retrouvé  dans le coffre de la voiture du directeur de Biopoule, géant de l'industrie alimentaire, qui affirme ne l'avoir jamais vue de son vivant. Il figure néanmoins dans le groupe des personnes soupçonnées, avec les artistes des félines qui la haïssaient collectivement, et Pablo Colorado, le peintre unijambiste avec qui elle entretenait une trouble relation.

Mais la solution est rarement où on croit…

Ce roman haletant de Shérazade de Miletune a reçu le grand prix du polar de Brive la Gaillarde.

 

La dernière vague.

 

Depuis qu'il a gagné le Hang Loose Pro à quinze ans à peine, Pablo Colorado jouit  d'une célébrité qui dépasse Fernando de Noronha, pour s'étendre à l'internationale du surf. Tout lui sourit : il a quitté la favella pour une maison dans la  Baia do Sanch, où il partage son temps entre la vague, la peinture, et  la jolie Cristina.

C'était sans compter sur le grand requin blanc.

Shérazade de Miletune montre une fois de plus, dans "la dernière vague", avec quel brio  elle maitrise tous les genres du romanesque.

 

Mémoires d'un faussaire.

 

Dans sa cellule, au soir de sa vie, Pablo Colorado a entrepris de rédiger ses mémoires, qui, avant même leur parution, font déjà l'objet d'un contrat avec le cinéma. Tel Cagliostro, dont il se prétend le descendant, il a vécu plusieurs vies. Dans les mémoires d'un faussaire, il interpelle notre conscience : "qu'aurais-tu fait, lecteur, si tu avais comme moi découvert qu'il suffisait de signer d'un autre nom que le tien pour que tes œuvres soient vendues des millions, et soient, encore aujourd'hui, accrochées aux cimaises des plus grands musées du monde ?"

Peut-être le plus grand roman de Shérazade de Miletune, en tout cas le plus profond.

 

 

Emma

Partager cet article

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

Marité 24/03/2017 13:37

Très bonne idée de réunir ces quatrièmes de couverture en une saga ! Toi aussi, tu as un talent certain pour écrire des 4èmes.

Galet 23/03/2017 09:43

Il faut à tout prix (enfin, pas trop !) que je me procure les quatre tomes de cette saga !

Mony 22/03/2017 14:11

La dernière vague me tente particulièrement :) Bel imaginaire !

Loïc Roussain 20/03/2017 17:06

Bien alléché, en tous cas, par ces 4è de couvertures ! on en sait juste assez pour se plonger dans la lecture : c'est magistralement réussi !
Loïc

LADY MARIANNE 19/03/2017 19:51

je suis bien tentée après ces 4ème de couverture-
bravo Emma- bonne soirée-

jill bill 19/03/2017 18:22

Dur dur de choisir un livre Emma, tout me semble bon ;-)

almanito 19/03/2017 18:22

Un univers trouble, une dose de violence et de sexe, elle est bien dans l'air du temps, cette très prolixe Shérazade de Miletune. Il ne te reste plus qu'à écrire les quatre volets de cette histoire palpitante!

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net