Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 20:17

sujet semaine 24/2017 - clic

La jeune et jolie fleuriste s'appelait Rose, c'est du moins ce qu'indiquait l'étiquette malicieusement collée sur son sein gauche. En dessous elle avait cru bon d'ajouter son nom - Floribunda - que j'attribuai à des origines espagnoles et qui lui donnaient d'un coup un majestueux port d'infante.

Ce prénom lui allait comme un gant tant elle en avait la fraîcheur mais pas la fragrance, juste une puissante odeur de violette qui me tenait à distance bien malgré moi.

Son autre main était gantée elle aussi de telle sorte que j'ignorais si mon infante était libre ou maquée à quelque fringant hidalgo.

Je craignais qu'entre elle et moi ne se tissent que des liens purement commerciaux car nous ne parlions pas le même langage, pourtant je ne demandais qu'à apprendre d'un si joli professeur.

 

Il me fallait juste quelques fleurs, un bouquet tout simple pour Germaine qui n'aimait pas les bonbons, à part ces oeufs de mouette pralinés qu'elle m'envoyait chercher chez Tartifiole, le chocolatier de la rue de Noirmoutier mais Rose ne m'écoutait pas, elle parlait ou plutôt elle distillait.

A ma requête avaient répondu cent questions qui, bien qu'écloses d'une bouche adorable aux lèvres humides et veloutées n'en étaient pas moins tordues pour le client relou que j'étais.

Si je préférais les rosacées aux campanulacées?

J'étais pour l'heure de la famille des embaracées et - ce maigre trait d'esprit l'ayant faite rire à gorge déployée ce qui ne gâtait rien - elle osa me proposer des renonculacées pour lesquelles je me gardai bien de tout commentaire déplacé.

 

Hypnotisé par ce décolleté aux boutons naissants, je lâchai malgré moi un "J'aimerais un bouquet de roses" mais je réalisai trop tard que je venais d'allumer la mèche d'un gigantesque feu d'artifice floral dont les noms fusaient comme autant de pétards multicolores et odorants.

J'ignorais qu'il existât sur notre pauvre planète malade des pompons rose ou rouge, des Gloire de Dijon, des Belle d'Orléans, des Jeanne d'Arc, des Allegro, des Pianissimo, des Kilimandjaro et même des hybrides de thé!

Je découvrais stupéfait que les fleurs possèdent des aisselles, des aréoles, des échancrures et aussi des yeux.

Je découvrais que les fleurs respirent, soupirent, palpitent, frissonnent et plus encore.

La nature s'offrait à moi sous les formes les plus capiteuses, les plus sensuelles, les plus jouiss...

 

Je dus m'évanouir un moment tant mon infante était volubile car en reprenant mes esprits je crus voir que les fleurs alentour avaient poussé.

Comme Rose terminait l'exposé d'une Royal Baccara, je hochai la tête pour abréger le supplice; c'était sans compter sur l'épineux sujet – si je peux dire – du nombre de roses et de sa symbolique! Autant de questions qui touchaient à l'intime et m'obligeaient à me mettre à nu. Il me fallait choisir entre la déclaration d'amour, la demande en mariage ou la passion dévorante qui allait changer radicalement le prix du bouquet; j'allais devoir évaluer mon degré de passion pour Germaine devant mon infante.

J'estimais au fond de ma poche l'étendue liquide de ma fortune quand le rideau de l'arrière boutique se déchira brusquement sur mes belles illusions et sur le patron, un gros homme chargé de deux morveux tonitruants.

Le rouge au front, Rose qui s'appelait Gertrude disparut sans carrosse ni citrouille, me laissant seul face à l'hidalgo bedonnant avec dans l'air un parfum qui tenait plus de la couche-culotte saturée que du muguet printanier.

Je cherche encore à comprendre comment j'ai passé la porte et traversé la ville jusqu'à la porte close de chez Tartifiole!

Je rentrais les mains vides et ce soir, Germaine m'attendait. Elle allait encore me faire un cinéma et irait finir la soirée chez sa mère...

 

 

Vegas sur sarthe

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

Chloé 15/06/2017 09:27

J'ignorais qu'il y avait des rosiers grimpants allégro et c'est très joli en plus! Je te vois venir, tu vas encore nous dire que Germaine t'a envoyé sur les roses! Tous les prétextes sont bons! Chloé

Mony 14/06/2017 07:55

L'amoureux (?) de Germaine a un imaginaire sans borne quand il se trouve face à une jolie Rose. Et qui en fait les frais ? Germaine, évidemment ! :)

vegas sur sarthe 14/06/2017 10:48

Pauvre Germaine :(

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos