Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2019 6 30 /03 /mars /2019 20:19

sujet 13/2019 - clic

- Tu es triste, madame ?

 

Jaco prend place sur le banc et observe avec attention la femme assise à ses côtés. Elle ne lui répond pas, pourquoi ? C’est peut-être la faute à son sma, sma, sma ??? Il ne connait plus le nom de cette chose qu’elle tient en main, bof, un téléphone quoi !

Sma phone ! Oui, c’est ça, sma phone, comme lui quand le docteur a dit qu'il était à phone parce qu'il avait perdu sa voix. Perdu sa voix ! Il en a de bonnes ce docteur, sa voix elle était dans sa tête tout simplement. La voix de la dame c’est peut-être pareil ?

 

- Ta voix est dans ta tête madame ? Tu veux que je t’aide à la faire sortir ?

 

La femme relève un peu la tête et jette un coup d’œil furtif à l’intrus. Encore un dragueur ? Heu, non, il ne semble pas dans la séduction… Ado ? Adulte ? Difficile à dire mais la gaité illumine la face de lune de son voisin. Un pensionnaire de l’…

 

- Je m’appelle Jaco et je vis à «l’Arc en ciel» Tu aimes les arcs-en-ciel, madame ? Moi, j’aime bien les couleurs et puis les fleurs. Tu as vu l’arbre en face de nous ? C’est lui que je viens saluer, c’est un vieux copain. Tu vois, il a mis son costume de printemps, il est superbe, tu ne trouves pas ?

 

Le regard interloqué de la femme va de l’arbre en fleurs au visage de Jaco.

 

- Ecoute, tu entends les zzzz et puis les zzzbbbrr et les ziiiiiii ? Tu les entends ? Ce sont tous les insectes et surtout nos abeilles. Elles sont sorties des ruches, les gourmandes.

 

La femme range son portable dans la poche de son gilet et tends l’oreille. Elle n’a pas aperçu cet arbre en fleur ni perçu ce bourdonnement intense et plein de vie.  Pourquoi ? C’est le printemps, le renouveau ! Depuis combien de temps est-elle en léthargie ?

 

- Tu vois madame, il ne faut pas être triste, ça ne sert à rien. Moi quand je suis triste parce que Marcel, mon frère, ne vient pas souvent me voir, je lui fais un dessin et je lui envoie. Alors ma tristesse elle s’envole dans l’enveloppe, zouuuuu, dis-pa-rue !

 

Un sourire éclaire le visage de la femme qui sans réfléchir dit : je m’appelle Hélène !

 

- Je vais te dire un secret, madame Hélène, avant j’avais une amie. Elle s’appelait madame Marthe mais Marcel a dit qu’elle était partie au paradis. C’est dommage, je lui faisais des dessins. Dis, tu ne veux pas être mon amie et me donner ton adresse, je t’en enverrai à toi aussi ?

 

La main de la femme serre le portable au fond de sa poche. Il n’a pas vibré. La énième dispute avec son amoureux semble celle en trop. Pourquoi attendre en vain qu’il l’appelle. Pourquoi s’entêter dans une relation toxique ? Le renouveau, oui, une nouvelle étape de sa vie s’ouvre à elle…

 

- Je n’ai pas de quoi noter mon adresse et t… et vous, Jaco ?

- Tu peux me dire toi, madame Hélène, je préfère si on est des amis.

Et puis je vais te dire un autre secret, j’ai toujours dans ma poche un petit bout de papier et un mini crayon, regarde !

 

La femme émue a noté son adresse sur le papier rose et dans la mémoire de son portable celle de Jaco puis elle a continué sa promenade.

Jaco, lui, s’est approché de l’arbre dont il a caressé doucement le tronc.

 

- On s’est fait une nouvelle amie grâce à toi mon vieux ! Chouette hein ?

 

 

Le blog de Mony

commentaires

M
Oui, Emma, grâce à toi Jaco connait une deuxième vie et j'en suis heureuse.
Répondre
E
tu sais comme je suis de près le tendre Jaco, c'est un peu mon filleul virtuel...
Répondre
K
J'étais auprès d'une ''Jacotte'' la nuit dernière...elle ne parlait pas l'esprit était là ;)
Répondre
M
En rêve ou en réalité ? Merci de ce partage...
G
qu'il est gentil ce Jaco de l'arc-en-ciel ! il a gardé son âme pure. Elle a de la chance Hélène d'avoir croisé son chemin !
Tiens, je m'appelle Hélène aussi.... Dans mon village l'arc en ciel a pris le joli nom d'Envol. Mais ses gentils locataires cultivent aussi leur différence avec gentillesse.
Répondre
M
Parfois, il suffit de regarder autour de nous pour faire de belles rencontres… Merci Gibulène.
F
On a tous envie de donner notre adresse à Jaco pour qu'il nous envoie des dessins. Beau texte, merci.
Répondre
M
Je vais lui transmettre le message, France, c'est lui qui décidera...
L
C'est une belle découverte d'altérité qui nous est décrite, et qui nous rappelle ce que nous vivons quelquefois nous-mêmes quand un être souvent dit "différent" nous révèle à nous-mêmes différent de ce que nous avions cru être ! ne serait-ce point là le travail des anges, auquel ce bel arbre ne pouvait que nous faire penser.
Répondre
M
Merci Lancolie !
L
Trop joli et plein d'espérance
Répondre
M
Merci Lecrilisbriste !
C
Ah j'en ai connu des Jaco plein de tendresse, de sagesse et de poésie! Un magnifique récit Mony mis en mots avec toujours beaucoup de sensibilité et de délicatesse.
Répondre
M
Quand je mets Jaco en scène je pense toujours à toi, Chloé, qui a côtoyé tant d'êtres aussi sensibles que lui et qui m'a encouragée à développer (un peu) ce thème. Merci !
C
Une belle imagination pour cette histoire très touchante...
Répondre
M
Merci Cloclo !
A
Il faudrait parfois se convaincre de revenir aux choses les plus simples et d'aller vers les autres.
Un récit attendrissant,un conte qui remet les choses à leur place.
Répondre
M
Hélas, ce n'est pas toujours aussi simple dans la vraie vie… Merci antoine !
L
vive le papier-arbre
Répondre
M
Oui, Merci Laura !
J
une belle histoire qui me rappelle un film avec Depardieu dans le "rôle" de Jaco
Répondre
M
La tête en friche avec la délicieuse Gisèle Casadesus ?
A
Le bonheur à portée des yeux et certainement pas dans le smartphone, ton Jaco est d'une grande sagesse et un poète.
Répondre
M
Oui, ce Jaco, vieil enfant, est un vrai sage...

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : atelier d'écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos