Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 12:38

 

sujet 18/2020 - clic

-----

 

Morosité ambiante

Tout ce qui rassemble

A baissé son rideau de fer

Enfer'mement

Chacun son bocal

Poisson rouge de nous...

 

Soudain, la vie a perdu son sel

Son miel... soupir...

 

Seul médicament, ah la musique

Jouée ensemble, bien autrement...

 

Je tu il nous vous ils

Chacun de son instrument, de sa voix

Chacun, mais ensemble...

 

Nul besoin de curriculum vitae,

Depuis un coin de pays

Je joue, tu chantes

Cette tendresse à la Bourvil

Inestimable bien

Que tout l'or du monde n'achète pas,

Elle se donne et s'échange...

 

Faut-il se trouver dans le malheur

Pour ouvrir son coeur, ses bras...

 

Faut-il attendre un nouveau malheur

Pour s'en souvenir à nouveau...

 

 

 

Le blog de jill bill

commentaires

emma 05/05/2020 11:27

un constat à la fois tendre et triste, "Je tu il nous vous ils", cela ferait une bien jolie ritournelle de chanson (je vois que c'est déja fait, mais peut mieux faire)

lecrilibriste 05/05/2020 09:39

Dommage, moi, je ne peux plus chanter, mes cordes vocales sont épuisées !

Mony 04/05/2020 18:30

Certains chantent, d'autres déchantent. Je choisis de chanter :) envers et contre tout.

margimond 03/05/2020 10:25

"Faut-il se trouver dans le malheur pour ouvrir son cœur, ses bras"... et son tiroir caisse !
A la guerre comme à la guerre, le monde n'a guère changé... et il ne changera pas si nous ne faisons rien que d’obéir à ce système économique.

Lecrilibriste 02/05/2020 18:18

Comme c'est vrai ce que tu dis !

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : atelier d'écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos