Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2021 5 14 /05 /mai /2021 14:21

sujet 13/2021 - clic

----

 

Après une année difficile, ma femme souhaite s'éloigner de la Région parisienne, de sa famille trop présente et attentionnée, des amis embarrassés, d'un quotidien toujours plus pesant par ses silences et ses soupirs.

Elle a eu un coup de cœur pour cette vieille bicoque que nous visitons avec un agent immobilier  bien content d'écouler le bien le moins vendeur de son catalogue.

Elle ne manque pas de charme mais elle n'est plus habitée depuis de nombreuses années, elle paraît délabrée et est éloignée de plus de cinq kilomètres des voisins les plus proches.

Mais surtout, tout quitter, est-ce la solution ?

Je m'éclipse attiré par le jardin en friche, laissé à l'abandon mais accueillant. Plusieurs bâtiments construits en vieilles pierres se succèdent avec à l'intérieur leur lot de bric-à-brac. Dans l'un, un ancien alambic, dans l'autre, des outils inutilisables. Ici le temps s'est arrêté.

Tout au fond du jardin coule une rivière avec en son bord un magnifique saule pleureur. Il est là depuis toujours. Il dégage une impression de nostalgie, de sérénité et de douceur. Je m'y approche et aperçois sous son branchage, deux chaises plastiques de jardin oubliées depuis si longtemps. Elles sont encore là, comme enlacées l'une à l'autre montrant que le temps ne les a pas séparées malgré le froid, le vent et les orages. Elles me donnent l'impression qu'elles se chuchotent leurs histoires, d'une oreille à l'autre sans se préoccuper de ce qui les entourent. Cette vision m’attendris et je sais maintenant que nous serons bien dans cette nouvelle maison.

 

 

Maïmouna Grunewald

commentaires

lecrilibriste 15/05/2021 12:14

Voilà, juste un claquement de doigts et l'affaire est dans le sac !

Mony 15/05/2021 11:55

Il suffit parfois d'un détail pou reconnaître l'endroit où il fera bon vivre. Longue vie à eux dans leur futur habitat :)

jamadrou 14/05/2021 17:26

Les chaises plastiques se sont installées même dans les coins les plus reculés.
malgré le temps qui passe elles ne pourrissent pas et sont ,d'après ce que tu dis, toujours accueillantes.
Longtemps elles nous survivront.

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : atelier d'écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos