Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 18:48
*
Quand j'en aurai fini avec ces vieux penchants
qui me trouvent au matin le cul par dessus tête
et le cerveau lavé de terribles tempêtes,
agrippé au parquet, tanguant et trébuchant.

Quand j'en aurai assez de ces regards obliques
qui peuplent les maisons de ma ville-fantôme,
quand j'en aurai assez de pleurer comme un môme,
que je saurai dire NON aux venins ataviques.

Le grand vent qui courbait façades et toitures
qui hurlait à la mort à chaque coin de rue
à jamais s'éteindra en soupirs incongrus.

Je me redresserai, délivré de mes pièges,
d'un grand trait de pinceau rompant le sortilège
je reprendrai enfin mes leçons de peintures.

Vegas sur sarthe

commentaires

M

Quand... avec des quand....


L'intention y est, il reste à espérer que le narrateur puisse chasser ses démons.


J'aime que toi, Végas, tu puisses si aisément passer d'un texte déjanté à un poème.
Répondre
J

un beau poème aux marges des états qui ont la réputation d'accompagner poètes et peintres
Répondre
C

Apprendre à dire non à ses démons, pas facile. Joli sonnet Vegas
Répondre
M

Un beau poème dénonçant les paradis artificiels et leurs faux semblants!
Répondre
A

Mon brave monsieur, mais que serait l'art sans atavisme ? 
Répondre
N

Un sonnet qui se tient droit malgré le vent et les obliques!
Répondre
J

j'ai toujours aimé le rytme des sonnets même arrosée de vodka qui laisse des traces sur la forme du matin ! 


 
Répondre
Q

Hé, joli sonnet, et réussite dans la répétition des deux quatrains. Bravo !
Répondre
J

Très joli sonnet, Vegas.
Répondre
V

@ Chloé : Moi j'étais plutôt guitare basse et fumeur aussi. Aucun doute, le synthé est meilleur pour les poumons !
Répondre
G

voila ma participation 


bonne semaine a tous


 


http://sunsyharrey.wordpress.com/2013/02/19/le-jeu-chez-miletune/
Répondre
J

Bonjour Vegas...  Ah la peinture à l'eau de vie.... Courage, tu referas les maisons droites comme de I....
Répondre
C

J'aime beaucoup ces regards obliques! Pas facile de quitter  ces vieux démons qui nous habitent et  qui nous sont devenus presque familiers! Je viens d'arrêter le tabac Grrr!!! Bon plus
beaucoup d'inspiration  mais j'ai repris le synthé! C'est toujours un de liquidé! Tout n'est pas perdu! Chloé
Répondre

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : atelier d'écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos