Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2022 7 13 /02 /février /2022 18:40

sujet 07/2022 - clic

-----

 

Aïe, la prochaine fois je regarderai où je mets les pieds !

Pourquoi me suis-je embarqué dans cette expédition de l’impossible ? Trop regardé Ko Lanta ? Ou Fort Boyard ?

Poissons enveloppés dans de larges feuilles et rôtis à même la braise d’un foyer improvisé entre quelques galets, vers de plage émergeant du sable blond et dégustés gigotant encore, abats douteux, tout cela m’aurait-il fait rêver à mon insu ?

Top chef ?

Oui, voilà le vrai nœud du problème…

Mes copains me lancent souvent pour se moquer de moi « T’es trop nul, mec ! Comment tu peux passer tes soirées devant la télé ? »

 

Aïe, la prochaine fois je regarderai où je mets les pieds !

J’ai dressé une liste de courses, il faut que je me grouille si je veux être prêt à l’heure prévue. A la maison c’est sacré : 19 heures, pas une minute avant, pas une minute après.

Et si j’improvisais une petite chute sur ce verglas, histoire d’avoir le coccyx en feu et l’impossibilité de me tenir debout durant quelques heures ou mieux quelques jours ?

Et zou, patatras, aïe, aïe, aïe… et zut, ce n’était pas prévu, je ne sais réellement plus me relever !

De quoi j’ai l’air les quatre fers en l’air entouré de passants qui tentent de me secourir.

- Allons debout, jeune homme, dit l’un.

- N’y touchez pas, gronde un autre, la colonne peut être touchée.

- J’appelle les secours, s’affaire une dame.

Et moi, je vois des étincelles devant les yeux. Je ne vais pas défaillir quand même ? Rhaaaa ! La honte !

 

Aïe, la prochaine fois je regarderai où je mets les pieds !

Et ne me vanterai plus jamais de savoir cuisiner ni ne répondrai au défi lancé par ma mère de préparer le dîner du jour.

Promis, juré, jamais plus je ne regarderai la télé ni ne mettrai les pieds dans la cuisine…

 

 

Le blog de Mony

13 février 2022 7 13 /02 /février /2022 11:08

sujet 07/2022 - clic

-----

 

 

Depuis mon enfance, je chute chez moi et dehors: je me prends les pieds dans tout ce qui peut dépasser vaguement et ne s'attaque qu'à moi.

Vers quinze ans et la seconde , je fis plusieurs découvertes: l'autorité peut tomber de son piédestal et devenir ainsi contestable; je plaisais et on m'avait menti.

Mon défunt mari a été souvent témoin de mes chutes comme lorsque, je me suis pris les pieds dans la grille qui entoure les arbres. Mon mari inquiet se précipita pour me secourir et me dit: "Regarde où tu marches", pensant à mes chutes seule, sans sauveteur. A chaque rechute, je me disais: "Aie. La prochaine fois, je regarderai où je mets les pieds."

Mais je découvris que c'était souvent dans mes propres pieds que je me prenais. Je crois que mon corps était tordu, déséquilibré, avec un risque de chute permanent ; c’est cette tension vers cette autorité déchue qui m’entraînait vers la faute que j’avais pourtant en horreur.

Toute épreuve entraîne des découvertes: on a des réactions qu'on pensait ne jamais avoir et on est plus fort qu'on aurait cru.

Enfin, l'éloignement des autres diminue les chutes considérablement.

 

 

Le blog de Laura Vanel-Coytte

12 février 2022 6 12 /02 /février /2022 18:07

sujet 07/2022 - clic

-----

 

Ah les découvertes des sports, d'hiver

Ben c'est... du sport, les quatre fers en l'air !

Premiers patins à glace, sur lames de rasoir,

Je lui préfère le cornet de l'été, fin de l'histoire !

 

Les hollandais ont bien ri de moi

Eux à l'aise sur leurs canaux gelés...

Non, il n'y aura pas de prochaine fois,

J'aime le sport, à la télé !!!

 

 

Le blog de jill bill

12 février 2022 6 12 /02 /février /2022 11:59

Chinou - clic

-----

 

Le mot à insérer facultativement est : 

 

DÉCOUVERTES 

 

.  

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse 

les40voleurs(at)laposte.net 

Mode de fonctionnement de l'atelier : clic

 

.

 

N'oubliez pas de titrer et de signer votre texte, cela nous simplifiera la vie 😉

 

Douce semaine,

 

Mil et une 

12 février 2022 6 12 /02 /février /2022 10:30

sujet 06/2022 - clic

-----

 

Je flâne le long des ruelles étroites de la ville,

Me dirigeant vers le  centre-ville,

Où se tient un marché d’artisans.

Arrivée sur place,

Il y a beaucoup de monde,

Et je suis intriguée par un des stands,

Où les gens se sont agglutinés.

Je me fraye un chemin et j’arrive devant le stand,

Et là, je reste éberluée par ce que je vois,

Un homme et une machine à écrire,

Toute simple,

Mais au lieu d’écrire un texte,

Il fait le portrait d’un couple de personnes âgées,

Cela peut paraître incroyable,

Mais pourtant c’est la réalité,

Tel un magicien dont on ne connait pas les trucs,

Il tape sur sa machine sans répit,

Les tactactac………… s’enchaînent,

Et le portrait nait sur le papier,

Je suis subjuguée par ce tour de passe-passe,

Mais je reste su mon quant-à-soi,

Et je quitte le stand,

Pour continuer mon tour du marché,

Et peut-être découvrir d’autres curiosités.

 

TARVAL

11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 16:36

sujet 06/2022 - clic

-----

 

Avec ses petits bras de fer tout maigrichons, notre brave, vieille, et modeste machine à écrire est bien capable, sous des doigts inspirés, de produire aussi bien de la littérature que des portraits d'art (comme ci-dessous), ou encore  de la musique...

-----------

 

Le blog d'Emma

11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 15:28

sujet 06/2022 - clic

-----

 

Ça y est ! Je suis enfin passé à l'Olympia !

Non, mon nom n'était pas inscrit au fronton de la célèbre salle et mes fans ne se sont pas bousculés pour venir m'admirer sur scène.

Non, j'ai juste changé de machine à écrire.

J'en avais assez de cette antiquité, une Underwood que j'avais justement trouvée dans un sous-bois et sur laquelle mon grand-père se vantait de pouvoir tirer le portrait de mémé !

Les vieux ont parfois de drôles d'idées dans la tête.

 

Quand on relit l'histoire de la machine à écrire et qu'on découvre qu'elles fonctionnent sur des principes variés tels qu'à index, à manchon, par derrière, par en-dessous ou en sauterelle, on a l'impression de lire le Kamasutra, sans parler de la machine à marguerite ; j'ignore quels sont les talents cachés de cette Marguerite dont le bruit évoquerait dit-on une rafale d'arme automatique.

 

On dit qu'un clavier Azerty en vaut deux mais personnellement un seul clavier me suffit pour m'embrouiller.

Mon Olympia est une des dernières de la marque – pas de première jeunesse j'en conviens – fabriquée en 1958 à l'époque où les femmes avaient toutes le même rêve : être secrétaire.

Aujourd'hui la secrétaire n'existe plus, elle est devenue collaboratrice ou assistante de direction – elle ne s'appelle plus Marguerite mais Natacha ou Marlène – et sa machine est silencieuse, adieu la rafale d'arme automatique.

Après l'Olympia j'aimerais bien passer un jour à la Scala mais il faut que je travaille encore un peu mes gammes ...

 

 

Le blog de Vegas sur sarthe

11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 07:40

sujet 06/2022 - clic

-----

 


                    J’ai bien vu qu’ils me jouaient un tour. Papy et Mamy sont des petits rigolos qui me font des blagues à tout bout de champ. Aujourd’hui, ils m’ont fait croire que le dessin de leur bobine sortait tout droit de la machine. Tu parles, je ne suis pas dupe. La machine, elle date des année 60 du siècle dernier et leur tête à eux, celle du dessin, elle remonte à pas longtemps, et surtout de CE siècle, 21° du nom, vu que je les ai vus la semaine dernière et qu’ils ont bien l’âge qu’ils ont, 71 pour Papy et 68 pour Mamy. C’est vieux n’est-ce pas quand on y pense !

 

Ah, mais plutôt, maintenant que j’y réfléchis, c’est à coup sûr ce filou de  Loïc qui a voulu leur faire une farce, il aime bien les charrier, alors il a placé le dessin sur le chariot et ni vu ni connu, il a attendu leur réaction. Moi je sais qui a peint le tableau, c’est ce coquin de Norbert, mon beau-père, qui a épousé ma mère le mois dernier, et qui a un sacré coup de pinceau, il les a bien réussis, mais il ne les a pas rajeunis, dommage !

 

Norbert, je lui en veux de m’avoir pris ma mère, j’étais si bien avec elle avant, je l’avais pour moi seule, on était peinards, on sortait, on allait au ciné, on mangeait des glaces et elle ne me grondait pas quand je ramenais une sale note. Lui, il m’asticote, me bouscule, m’enguirlande quand je traîne sur mes devoirs. Maman lui dit : mais laisse-le donc un peu respirer, ce pauvre gosse ! Norbert a deux enfants plus grands que moi qui sont déjà à la fac : l’un fait du droit commercial ( ??) et l’autre est en neuro quelque chose, j’ai oublié la fin. Maman dit : ce sont de fortes têtes, il faudra faire comme eux, si tu ne veux pas te ridiculiser.

 

J’aime bien aller chez Papy Mamy, c’est mon refuge, eux ne me demandent rien, ils m’aiment et c’est tout. On s’amuse, on rigole, on fait des gâteaux, on promène le chien et l’après-midi, on regarde la brocante à la télé ; j’aime bien les vieux trucs. Une fois, je me souviens, il y a eu la même machine à vendre. Peut-être qu’on pourra en tirer un bon prix s’ils se décident à s’en séparer !

 

(voix puissante de Norbert) C’est bon, j’arrive, bravo Loïc pour ton super portrait, il est splendide.  Si avec ça, je ne me le mets pas dans la poche !!

 

 

Le blog de Cloclo

8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 18:02

sujet 06/2022 - clic

-----

 

Droit sur sa chaise

drapé dans son quant-à-soi

face à sa machine Olympia

Toute la matinée

Il tape comme un forcené

des pages et des pages de mots

dans le pool des dactylos

accompagné des tac tac tac tac

ZZZiiiimmmmmmm… tac tac tac tac

qui rythment ses journées banales

d’ un  boucan inamical

Un jour lors d’une pause estivale

Il s’est mis à taper au hasard

en rêvant à Madagascar

Des allers et retours sans consignes

pour s’amuser, pour jouer, pour rêver

A sa surprise sur le papier

Une forme s’était dessinée

Qui ressemblait à une île

Mais n’était-ce pas Madagascar 

Où il rêvait d’aller ?

Oui, C’était bien Madagascar

Ebloui par cette découverte

Il se mit à parfaire, à étudier

A patienter, à recommencer

Tac Tac Tac tac Ziiiiim Tac tac

Tac Zimmmmm tac tac tac

Tac tac Ziiiiiiiiiiiiiiim

Il se mit à faire des portraits

Comme des pixels, les lettres composaient

Chaque jour son art s’affinait 

Il savait voir, il avait le doigté 

Il devint un artiste émérite

Dans son atypique spécialité

 

Le blog de Lecrilibriste

7 février 2022 1 07 /02 /février /2022 11:30

sujet 06/2022 - clic

-----

 

Lorsqu’il contempla

Le résultat

Il resta longuement sur son quant-à-soi

 

Ses souvenirs

passés à la machine

il s’était installé

il avait tapé, tapé

 

Doutant fort de s’être bien rappelé

Si peu de photos conservées

Peut-être -sans mentir vraiment- avait-il inventé mais…

 

Son texte court et vibrant

Était convaincant, ressemblant

Histoire en noir et blanc

 

L’ancien enfant qu’il était

Avait écrit les mots retrouvés

Le portrait de ses parents apparaissait

 

Et tous ceux qui ne les avaient pas connus

Les reconnaissaient

 

 

 

Le blog de K

6 février 2022 7 06 /02 /février /2022 19:23

sujet 06/2022 - clic

-----

 

Les caisses que Nora descend du grenier par le petit escalier escamotable s’empilent peu à peu dans le hall.

L’inspecteur Harry soupire. Il lui faut bien s’avouer que sans l’aide de sa collègue la tâche aurait été trop ardue pour son dos aux vertèbres un brin malmenées par le temps.  

Où sont passées mes plus belles années ? Au fond de ce fatras de carton ? L’inspecteur Harry, les bras ballants, semble transformé en statue.

Nora fredonne.

Nora fredonne quelle que soit la météo, l’humeur de son bientôt ex-supérieur ou de son compagnon.

Elle fredonne tout en jetant un regard interrogateur à son boss.

Que se passe-t-il dans la tête d’une personne quittant l’endroit où elle a vécu un grand nombre d’années ? Et tout ce petit univers empaqueté à quoi ça sert ?

La jeune femme est adepte du minimalisme et a des difficultés à comprendre les accumulations qu’elle juge compulsives.

L’inspecteur Harry soupire une fois de plus. Il s’est tellement réjoui de ce départ à la retraite, de cette vie pleine de promesses passée au soleil, libre, libre enfin de tout horaire, enquêtes ou autres obligations… et là, il se sent vide de tous ses repères.

Puis son œil frétille, il vient de repérer une caisse au carton orangé orné d’étranges fleurs. Déjà, il en sort sa vieille compagne, une machine à écrire sauvée du tout à l’informatique.

- Une antiquité bonne pour le marché aux puces, s’exclame Nora.

Harry fronce les sourcils qu’il a touffus. Comment faire comprendre à sa jeune collègue les liens qu’il a entretenus avec ce clavier ?

- Gmrr…

- Vous dites ?

- Je dis que si cette machine à écrire pouvait parler elle vous décrirait tous les suspects que j’ai eu l’occasion d’interroger.

- Bof, je connais la ritournelle, je l’entends tous les jours…

Oui, elle a sans doute raison, pense l’inspecteur Harry, les années passent mais les humains restent d’immuables suspects et les criminels se cachent souvent sous des dehors courtois ou angéliques.

Nora toujours afférée redescend la dernière caisse et se saisit de l’aspirateur qu’elle passe là-haut en un temps record.

Déjà 17 heures, il est temps pour elle de rentrer au bercail.

Harry la regarde partir, penaud, son billet à la main.

- Si on ne peut plus s’entraider où va-t-on ? a rigolé Nora en le voyant fouiller dans son portefeuilles. A lundi, pour le pot de départ ! J’avoue, chef, vous allez me manquer !

Penaud, oui, l’inspecteur l’est d’autant plus que jamais il ne lui avouera avoir jadis arrêté ses grands-parents, de fameux escrocs au quant-à-soi plus que trompeur.

Bon, c’est décidé, cette machine à écrire et la plupart des autres contenus des caisses finiront aux encombrants et peut-être, comme lui, Harry, connaîtront une autre vie !

Et vive le soleil pour encore de longues et belles années !

 

Le blog de Mony

6 février 2022 7 06 /02 /février /2022 13:45

sujet 06/2022 - clic

-----

 

Comment un couple autant sur son quant- à- soi a pu produire une personne sans tabou comme Cannelle ? Sa soeur s'était scandalisée parce qu'elle avait vu ses seins à la piscine lors du rhabillage. Et son frère faisait des photos de femme nue sans s'en vanter. Son beau-frère handicapé tentait de toucher les femmes à sa portée. Son mari disait que sa soeur serait cocue si ...

Alors que la plupart des gens ont du mal à imaginer leurs proches faisant l'amour, ça ne gênait pas du tout Cannelle.

Pourquoi était-elle différente, assumant son corps et sa sexualité?

 

 

Le blog de Laura Vanel-Coytte

6 février 2022 7 06 /02 /février /2022 12:33

sujet 06/2022 - clic

-----


Fais-moi une photo,
Quelque chose de rigolo.
Une allure d’américano
À côté de mon amigo.
Tu ajouteras un banjo
Je chanterai le calypso.
Tu la feras avec ton
quant-à-soi habituel
Dans ton atelier actuel.

Je sais que tu es dessinateur
Et que tu as de la valeur
Tes œuvres ont pour base une machine à écrire,
De ton travail, tu ne peux rien prédire.
L’inspiration agit quand elle veut,
Et parfois je suis malheureux
Du silence de ma muse
Qui reste diffuse.

Ton idée est bonne,
Et se diffuserait à la ronde.
Ma muse est en RTT,
À  cette heure-ci elle prend son thé.
Je t’offre autre chose
Qui sera notre apothéose,
Un dessin de nous deux,
Sorti de la machine, un genre d’adieu.

 

 

Le blog de Chatondaniel

5 février 2022 6 05 /02 /février /2022 12:50

sujet 06/2022 - clic

-----

 

Dis, dessine-moi un mouton, m'sieur...

 

Tu sais mon p'tit gars, moi j'suis écrivain,

Point dessinateur...

 

Allez m'sieur, dessine-moi un mouton, s'te plaît... !

 

Ce môme n'avait rien d'un quant-à-soi, un grand timide...

 

Soit, je veux bien être bon prince,

Mais avec ma machine à écrire manuelle...

 

Et de frappe en frappe

Il y eut, des personnages, encore des personnages

Même le visage du gamin,

Des lieux, et, enfin, enfin un mouton... !

 

Oooh merci m'sieur, s'exclama t'il dans un sourire...

 

Au fait, comment t'appelles-tu petit... ?

 

Léon, Léon Werth m'sieur ! Et toi... ?

 

Antoine !

 

 

 

Le blog de jill bill

5 février 2022 6 05 /02 /février /2022 11:59

James Cokk - clic et clic

-----

 

Le mot à insérer facultativement est : 

 

QUANT-À-SOI
 

.  

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse 

les40voleurs(at)laposte.net 

Mode de fonctionnement de l'atelier : clic

 

.

 

N'oubliez pas de titrer et de signer votre texte, cela nous simplifiera la vie 😉

 

Bonne semaine,

 

Mil et une 

5 février 2022 6 05 /02 /février /2022 10:07

sujet 05/2022 - clic

-----

 

Mille millions de mille sabords,

Je ne suis pas un robot,

Encore faut-il le prouver,

Sacrebleu,  je vais le traverser, ce passage piéton,

Et cet extincteur, qui ne sert à rien,

Je vais l’ignorer,

Il reste trois tests à faire,

Tonnerre de Brest,

Ça me met de mauvaise humeur,

Donc j’éteins mon ordi,

Et je vais me calmer dehors,

Une petite marche me fera du bien,

Du moins je l’espère je sors ma fiole de whisky,

Et j’avale une bonne goulée,

Et je pars me promener,

Les tests attendront,

Je ne suis pas prêt.

 

TARVAL

2 février 2022 3 02 /02 /février /2022 20:49

sujet 05/2022 - clic

-----

 

"Les  feux tricolores passaient du rouge au vert, du vert à l'orange, de l'orange au rouge. Personne ne traversait, têtes levées, regard tournés vers le ciel. Un funambule se promenait sur le fil tendu entre les feux. L'avenue était large. Quelques véhicules patientaient, tandis que d'autres les doublaient.

Une sirène hurlait, le bruit se rapprochait. Une voiture de police précédant celle des pompiers, traversa le passage pour piéton, l'échelle du camion des pompiers accrocha le câble du funambule, qui ne bougea pas d'un pouce. Le public, les yeux écarquillés, reprit sa respiration. Tandis que le vacarme des sirènes cessait, on vit un pompier s'approcher, suivi d'un policier. Ce dernier s'apprêtant à verbaliser le fildefériste, tandis que le pompier grimpait au poteau supportant les feux.

Le fil se détacha, et évitant  arbres, toits, nuages, il ondula pour aller se placer entre les deux pics de nos montagnes les plus hautes, le petit homme blanc, jambes et corps ballottés dans le vide, restait accroché au filin.

Les piétons, les voitures se sont aussitôt dirigés vers les collines. Même les bus sont là-bas, tous traversant la rivière à gué, prenant des raccourcis à travers les champs, grimpant des sentiers caillouteux...et moi, "Mille millions de sabords!" avec mon camion-benne, je me retrouve au milieu de la ville, un vrai désert, et les ouvriers qui ont suivi les autres...un instant, j'ai même cru que la statue du rond point était partie avec eux.

 

 

Le blog de Jaclyn'Oléum

2 février 2022 3 02 /02 /février /2022 18:39

sujet 05/2022 - clic

-----

 

Cher Monsieur l’agent,

 

Je vous prie de m’excuser d’avoir, le mardi premier février, renversé par mégarde un grand jeune homme, blanc de la tête aux talons, qui traversait la rue Lenoir et sans se presser au passage protégé alors que le feu était au rouge pour lui. Vous reconnaîtrez aisément que j’étais en droit de passer, car si tous les automobilistes s’arrêtaient quand les piétons ne respectent pas la loi, eh bien la circulation de la ville entière en serait rapidement bloquée. Avouez que j’ai fait là un acte civique et évité à bien des automobilistes speedés ou en retard de se faire engueuler ce matin par leur patron. Bon, dire que je ne l’avais pas remarqué (vu son gabarit) serait un gros mensonge de ma part, mais s’il fallait s’arrêter à chaque obstacle, aucun employé n’arriverait à l’heure à son boulot. J’ai été heureux d’apprendre dans la matinée que le jeune homme n’était que légèrement blessé, heureux mais inquiet à la fois, car si je dois le rencontrer tous les jours au même endroit, ma vie va désormais devenir un enfer et je risque le renvoi pur et simple.  A 41 ans, j’ai encore quelques belles années de travail devant moi. Pourriez-vous demander à ce jeune homme de décaler son heure de traversée de la rue, par exemple après 8h15 le matin et avant 17h15 le soir, ce qui m’arrangerait bien. Avec mes remerciements et mes sincères et respectueuses salutations.

PS Un régime adapté serait peut-être aussi le bienvenu, n’est-ce pas ?

Signé Claude Le Petit, automobiliste.

 

 

Le blog de Cloclo

 

1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 08:31

sujet 05/2022 - clic

-----

 

- Y'a pas le feu au lac, mille millions de sabords, s'écria la pompe à incendie tout en arrosant le feu de circulation. Rouge, vert ou orange quelle importance !

 

Non loin de là, à petits pas feutrés, John Doe traversait le passage clouté lorsqu'un énorme Mack lui coupa la route. Dès son arrivée à l'IML*, son décès fut validé et l'incendie ignoré.

 

IML : Institut médico-légal

 

 

Le blog de Margimond

31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 18:00

sujet 05/2022 - clic

-----

 

Je coche, tu coches, il-elle coche, nous cochons (ah celle-là elle est drôle), vous cochez, ils-elles cochent…( la compagne du premier !).

 

Ça ne vaut pas les rosa, rosa rosame, rosae, rosae, rosa ; rosae, rosae, risas, rosarum, rosis, rosis des plus érudits. L’érudition n’est plus, vive elle. Maintenant on ne nous demande pas de savoir les déclinaisons latines mais de reconnaître un camion, une bouche d’incendie ou encore une girafe. Quoique la girafe…. Et le petit bonhomme hydrocéphale non genré plaide pour une démarche universelle nous incitant à marcher dans les clous. Et nous le faisons sinon, pas d’accès, pas de marche, pas de démarche.

 

Mille milliards de mille sabords, réveillons-nous ! Brandissons notre humanité au bout d’une pique ! Clamons haut et fort notre appartenance à cette famille humaine sexuellement déterminée. Au diable les cases à cocher, reprenons le pouvoir sur la machine camarades !.

 

J’en étais là, le poing tendu au bout de mon bras levé, criant des slogans revendicatifs sur mon statut d’humain quand une décharge m’a réveillée inopportunément. Mes cris n’étaient pas politiquement corrects et le petit bonhomme hydrocéphale non genré qui me sert de majordome en même temps qu’il me surveille dans ma geôle matelassée m’a recadré. Je suis rentré dans ma coquille et puis silencieusement j’ai repris le fil de mon rêve.

 

 

L'Entille

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : atelier d'écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos