Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 13:42

sujet semaine 16/2017 - clic

Lapin blanc, tout en remuant le bout de son museau : Je suis prêt ! Ah que feriez-vous sans moi, la vedette du spectacle ?

Haut-de-forme, ironique puis dégoûté : La vedette ! Mais pour qui te prends-tu pauvre minable ! Moi, si distingué, si racé, si soyeux, me voilà terni par tes longs poils. Beurk !

Lapin blanc, sûr de lui : Mes longs poils sont aussi veloutés que l’est ton tissu. Ne suis-je pas le doudou préféré des enfants, n’ai-je pas emmené Alice au pays des merveilles ?

Haut-de-forme, dubitatif : Il faut croire que les humains sont perpétuellement enrhumés ?

Lapin blanc, interloqué : ???

Haut-de-forme, irrité : Et puis cesse de me regarder en fronçant le nez ! Ne sens-tu pas comme tu empestes, tes crottes si minables dégagent une odeur épouvantable et me donnent la nausée. Grrmbelebele

Lapin blanc, définitif : Cesse de parler entre tes dents, mes grandes oreilles captent tout. Tu t'estimes supérieur parce que tu trônes en hauteur mais tu n’es rien de plus qu’un accessoire.

Haut-de-forme, outré : Un accessoire ! Ce qu’il faut entendre ! Où te cacherais-tu, d’où surgirais-tu si je n’étais le roi des chapeaux ?

Bâton magique, cinglant : Fi ! Vous deux ! Vous êtes pénibles et si naïfs.

Haut-de-forme et Lapin blanc, en chœur : Naïfs, nous ? Mais pour qui te prends-tu pour oser nous insulter de la sorte, vieux morceau de bois tordu ?

Bâton magique, imbu : Je connais ma valeur et mes immenses pouvoirs. Sans moi vous ne seriez rien. Rien ! La seule star, ici, c’est moi !

Lapin blanc, au tic plus marqué que jamais : Alors tu es persuadé que ton léger "toc-toc" a le don de me faire apparaître ? Le naïf, c’est toi.

Haut-de-forme, infatué : Bien entendu ! S’il apparaît c’est uniquement parce que je daigne le libérer de mon double-fond.

Lapin blanc, bégayant de rage : Pas… pas…p du t.. tout !

Bâton magique, dédaigneux : Pauvres cloches je ne me ternis plus à vous causer ! D’ailleurs voici le magicien, vivement que le spectacle commence et que je me gave d’applaudissements.

----

Fin du numéro

Le magicien, coquin et fine mouche : Merci, Mesdames et Messieurs, merci cher public ! Je vous invite à présent à voter à main levée afin de déterminer qui de Lapin blanc, de Haut-de-forme ou de Bâton magique remporte vos suffrages. Qui des trois est la véritable vedette du jour, qui des trois vous apportent le plus de bonheur ?

----

Le magicien, un brin surpris : Le vainqueur est…

----

A votre avis ?

 

 

Mony

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 08:49

sujet semaine 16/2017 - clic

La belle  pin-up, le cou protégé par une minerve,  somnolait sur ce lit d’hôpital, gavée de barbituriques

Un  médecin entra. Il arborait un étrange chapeau noir genre haut de forme.

Elle ouvrit un œil et poussa un petit couinement,   puis se mit à pleurer amèrement en songeant à la scène qui l’avait amenée directement ici...

Elle se revit  dans sa berline décapotable, roulant  chevelure rousse au vent.

 A l’arrière ses neveux , chantant à tue-tête, avec bonheur,  la rengaine enfantine, « ce matin un lapin, » , lorsque au virage surgit justement un lagomorphe, qui était loin d’être amorphe, Il était suivi de sa nombreuse marmaille de lapereaux de garenne..

Pour les éviter, elle appuya,  presque debout sur la pédale  du frein,

Elle sauva  ainsi la famille nombreuse qui ne s’aperçu de rien et continua sa galopée à travers champ.

Mais  cette   brave pourfendeuse  du respect des animaux, eut  droit au coup du lapin.

Et c’est ainsi qu’elle était ce jour à l’hôpital,  visitée hâtivement  par ce diafoirus au chapeau noir, très,  très pressé de retrouver sa Confrérie De Défense Des Médecins , (confrérie crée par ces carabins  luttant contre  la  pose de lapin de leurs patients)*

 

*rendez vous  et pose de lapin des médecins - clic

 

 

Jak

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 16:55

sujet semaine 16/2017 - clic

Si l’affreux Magicien qui de nos vies dispose

voulait dans sa bonté d’un coup de sa baguette

sortir du grand chapeau ta frêle silhouette

ton rire exubérant, ton esprit virtuose…

 

Si nous pouvions aussi nous tristes spectateurs

copains aux yeux rougis, intimes accablés

troquer tant de sanglots pour ces rythmes endiablés

que tu créais si bien, génial initiateur…

 

Demain chacun ira là où le vent le pousse

le cœur endolori, jamais plus comme avant

« Hé… tu veux qu’on en parle ? » entendra t’on souvent

 

Tu seras toujours là malgré ce Magicien

qui t’emporta trop tôt au Graal des musiciens

Ciao Krikri d’amour et Ciao Beetlejuice

 

 

Vegas sur sarthe

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 10:34

sujet semaine 16/2017 - clic

Quand le lapin sort du chapeau du magicien après un tour de passe-passe,

 

On cherche à comprendre. J'ai rien vu, ça a été trop vite , quel est le truc?

 

Quand la magie du bonheur survient du quotidien, rien ne sert de comprendre;

 

Juste saisir le lapin qui sort du chapeau, ce truc indéfinissable nommé bonheur.

 

 

 

Mon truc en plumes
Ça vous caresse
Avec ivresse
Tout en finesse 
[1].

 

 

 

Quand on dit qu'il ou qu'elle a un truc, on évoque la baguette magique invisible

 

"Car j’ai de chaque chose extrait la quintessence,

 

Tu m’as donné ta boue et j’en ai fait de l’or [2]."

 

Ce bonheur alchimique que l'athanor a formé entre "Spleen et idéal"

 

 

 

Ella, elle l'a
Ce je n'sais quoi
Que d'autres n'ont pas
Qui nous met dans un drôle d’état 
[3]

 

 

 

Quand on rencontre quelqu'un qui a ce truc, comme toi tu l'as pour diriger les hommes

 

Et les usines, ce truc, comme toi, tu l'as, pour puiser en moi le meilleur

 

Quand on vit ce truc, cette alchimie d'un couple de boue et d'or

 

Rien d'idéal, juste de la physique, du sexe, du spleen et de l'âme

 

 

 

Quand le lapin sort du chapeau du magicien après un tour de passe-passe,

 

On cherche à comprendre. J'ai rien vu, ça a été trop vite , quel est le truc?

 

Quand la magie du bonheur survient du quotidien, rien ne sert de comprendre;

 

Juste saisir le lapin qui sort du chapeau, ce truc indéfinissable nommé bonheur.

 

 

 

 

[1] clic

[2] clic Charles Baudelaire, Ébauche d’un épilogue pour la 2e édition

[3] clic

 

 

 

Laura Vanel-Coytte

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 13:21

sujet semaine 16/2017 - clic

Chapeau magique

 

Magique Rabbit inquiet

 

Inquiet car Magicien disparu.

 

Est-il au fond du chapeau en train de chercher le bonheur en chemin ?

 

Est-il en chemin sa baguette magique à la main croyant que cette dernière est canne de marche ?

 

Il a vu son clapier vide

 

Voilà pourquoi il avance à pied

 

Son clapier est vide car son lapin a pris la poudre d’escampette depuis que la poudre de perlimpinpin a perdu son pouvoir,  son maître ayant perdu la tête

 

Et un chapeau sans tête de magicien c’est grave et ça le lapin le sait bien

 

Alors il pense que celui qui a posé le chapeau sur la table a certainement aussi posé un lapin au magicien

 

Ce magicien qui clopin-clopant avance dans la vie avec ses illusions perdues, cachées au fond de sa poche sous le mouchoir où il a fait quatre nœuds pour se souvenir qu’il a quelque part un chapeau, un lapin, une baguette et des pouvoirs magiques.

 

 

Jamadrou

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 12:15

sujet semaine 16/2017 - clic

Le bonheur

Est dans le pré

Lapin

Cours-y vite

Cours-y vite

Le bonheur

Est dans le pré

Lapin

Attention, il va filer... !

 

« J'y étais au pré

Quant un magicien

Et son abracadabra, pardi...

Voleur !

J'y étais au pré

Moi Jeannot lapin

Et puis... C'était lui

Ou le chasseur... !

 

Depuis, crotte de lapin,

Ô soupirs

Nourri et logé au chapeau

Sous chapiteau

A faire sourire

Les lutins des gradins...

 

J'apparais, je disparais

Je disparais, j'réapparais

Comme par magie

Qui n'en est pas une pardi...

Double fond

Ainsi font

De magicien les chapeaux

Sur toute les tables des chapiteaux...

 

Ma crainte à Pâques

Que mon maître Jacques

Me change

Et me mange

En lapin de chocolat,

Quel choc oh la la...

 

 

jill bill

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 11:00
Sujet semaine 16/2017

Will Bullas - clic et clic

 

Le mot à insérer facultativement est : BONHEUR

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse : les40voleurs(at)laposte.net

Mode de fonctionnement du blog : clic

 

-------------

 

Bonne semaine,

 

 Mil et une

Published by miletune.over-blog.com - dans les sujets
commenter cet article
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 08:25

Sujet semaine 15/2017 - clic

Il a de belles mains, Manuel ! Oui, de belles mains soignées et douces ! Rien que d’évoquer leur contact tendre mais décidé, je frémis de bonheur.

Quand je suis dans ses bras, je me sens légère… légère… légère… et c’est bon.

C’est fou comme nos corps se comprennent. Il n’a qu’à ceinturer délicatement ma taille et aussitôt je me plie à sa volonté. Je tangue, je virevolte, je me laisse guider. Il improvise et je le suis, là où il veut aller.

 

La nuit dernière, nous ne nous sommes pas quittés d’un seul instant. Il était tout à moi, j’étais toute à lui. Au petit matin, fatiguée mais heureuse, je suis rentrée chez moi le sourire aux lèvres et je me suis endormie comme un bébé.

 

Pico, mon chien, m’a réveillée vers dix heures trente. Le soleil, implacable, dardait déjà ses rayons sur la ville. J’ai jeté un regard par la fenêtre et j’ai vu la place garnie de parasols jaunes et verts. Comment résister à leur appel ? J’ai enfilé ma petite robe bleue, celle qui met si joliment en valeur mon teint de pêche dorée, et je me suis installée en bord de terrasse pour siroter un cocktail de fruits, bien frais.

 

J’aime la cité, j’aime la foule, j’aime me sentir libre comme l’air, j’aime les dimanches ensoleillés. J’aime fermer les yeux un court instant et écouter au loin le bruit de la mer.

Mais là, non ! Je n’apprécie pas d’apercevoir Manuel sous mon parasol ! Il revient du marché avec un énorme bouquet de fleurs. Il va me les offrir, me demander de l’accompagner pour une balade, me dire une fois de plus : Ava, je t’aime comme un fou...

 

Il a de belles mains mon ami Manuel mais comment lui faire comprendre que je ne ressens aucun sentiment d’amour à son égard ?

 

Moi, ce que j’aime, c’est le TANGO ! Et il le danse si bien !

 

 

Mony

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 16:44

Sujet semaine 15/2017 - clic

- Avoir un poil dans la main est-ce la garantie de ne jamais être pris la main dans le sac ?

- Savoir que l’on est dispensé de demander cérémonieusement la main de sa bien-aimée permet-il de convoler en un tour de main ?

- Mettre la main au feu ou à la pâte en fait-il une main de seconde main ?

- Prêter main forte est-ce cause de pénurie de main d’œuvre ?

- Comment avoir la main verte quand on est allergique à cette couleur ?

- La main baladeuse est-elle l’apanage d’un bon marcheur ?

- Prendre sa vie en main n'est-ce pas trop lourd ?

- Mettre la main à tout est-il un atout ?

- Avoir les cartes en main demande-t-il d’être joueur invétéré ?

- La main lourde ou la main légère est-ce une question de balance ?

- Garder la main fait-il de son propriétaire un égoïste ou un collectionneur ?

- Ne pas parvenir à mettre la main sur quelque chose est-ce signe d’aveuglement ?

- S’en laver les mains sent-il bon ?

- Avoir pieds et mains liés demande-t-il beaucoup de souplesse pour se libérer ?

- Frapper dans ses mains en fait-il des mains martyres ?

- Devoir remettre un objet en mains propres permet-il d’exiger un certificat de passage à la salle de bains ?

- La main mise demande-t-elle une tenue soignée ?

- Mettre les mains au cambouis fait-il de nous de bons mécaniciens ?

- La main qui effleure aime-t-elle les roses ou les bégonias ?

- Une main qui se tend n'est-elle jamais victime de crampes ?

- La main innocente est-elle forcément débile ?

 

- Peut-on lever la main comme on lève le pied ? Oui ? Dans ce cas, j’arrête ici ce questionne-main !

 

 

Mony

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 17:01

Sujet semaine 15/2017 - clic

Dans le creux de ma main,
je prendrais ton petit coeur tout tremblant
Du bout de mes doigts, avec délicatesse, je le carreserais doucement,
D'un souffle léger, je le réchaufferais
Dans le creux de ma main,
Ton petit coeur à l'abri, je garderais,
Et de tous les maux , je le préserverais.
Dans le creux de ma main,
Tel un oisillon tombé du nid, ton petit coeur, je rassurerais.
De ma gomme magique et invisible,
Je toucherais ton front, ton esprit, ton âme et ton coeur,
Et aussitôt s'apaiseront les douleurs, tes doutes et ton mal de vivre.
Les souvenirs resteront mais sereins et doux et chauds, ils deviendront.
Dans le creux de ma main,
Si je pouvais, je prendrais sous mon aile tous ces petits coeurs meurtris, le mien y compris,
Et de toutes les ondes de bonheurs et de positivité, je les envelopperais
Dans le creux de ma main,
ton petit coeur ne deviendra jamais indifférent, même s'il y a trop d'absence, de souffrance, de doute.
Dans le creux de ma main,
J'insufflerais à ton coeur et tout ton être la vision de l'amour qui est indestructible .

 

 

Dysis

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net