Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 18:34

sujet 36/2021 - clic

-----

 

J’ai encore cassé mes lunettes ! Je me doutais bien que cet enf….. d’oculiste me procurerait des verres trop fragiles pour le métier que j’exerce. Avant, quand j’étais plus jeune et « bien- voyant », ma spécialité, c’était le petit point, la broderie légère et délicate avec des aiguilles taille 2 ou 3 maximum. Ensuite, il m’en fallut de plus grosses, puis j’ai fini par renoncer aux jolis napperons brodés qui plaisaient tant à ma clientèle. Un homme qui coud, c’est pas banal, me direz-vous, mais un homme qui brode encore bien moins. Puis je me suis mis au tricot. Même scénario : avant, je faisais de jolis napperons au crochet qui me valaient l’admiration de toutes les ménagères de la ville, j’étais le seul homme inscrit à l’atelier « un point c’est tout », je me faisais chouchouter et même pratiquement draguer par quelques veuves esseulées et dames à consoler de tous âges, dont l’occupation principale était, une fois par semaine, la confection de petites pièces délicates et futiles mais O combien chères à leur cœur solitaire en quête de réconfort.

 

J’en consolais bien, il est vrai, quelques-unes de temps à autre, mais mon activité me pesait de plus en plus, je ne trouvais plus le bonheur dû à la créativité, à la nouveauté innovante chère à tous les travailleurs manuels, même les plus ordinaires. Je décidai donc de m’inscrire à l’atelier concurrent qui lui, s’était spécialisé dans le tricot et le crochet. L’aiguille fine céda sa place aux aiguilles à tricoter, puis à crocheter, j’eus beaucoup de mal à m’adapter à ces nouveaux joujoux que représentent les aiguilles et surtout les pelotes qui se dérobaient régulièrement sous mes doigts et s’en allaient immanquablement se réfugier sous le meuble le plus proche. La meneuse de l’atelier était une vieille dame sèche et revêche qui me jetait de méchants regards en coin quand je laissais échapper mes mailles. Elle me faisait penser à mon ancienne institutrice de classe, madame Mac Miche qu’on appelait Mac Moche quand j’étais en 11ème il y a bien longtemps. Mais il faut aussi que je reconnaisse qu’elle était très efficace et que ses conseils m’aidèrent vite à progresser dans cet art.

 

C’est à ce moment que ma vue se mit à baisser encore et que je me vis quasiment contraint à abandonner le tricot. Jusqu’au jour, ou plutôt une nuit où je fis ce rêve incroyable : je me trouvais devant un ouvrage fait en tricot de plusieurs mètres de long, les aiguilles étaient énormes et les pelotes gigantesques. A mon réveil, j’avais trouvé la solution ! J’allais travailler avec du matériel à la hauteur de mon handicap. Et puis, si je ne trouvais pas de la laine assez grosse pour effectuer ce travail, eh bien, j’allais me la fabriquer moi-même à partir de papiers de récupération travaillés de manière à satisfaire mes besoins. C’est ainsi que naquirent ces œuvres uniques qui font ma réputation actuelle.J’ai quitté mon village, n’ai plus revu ni madame Mac Moche, ni mes anciennes collègues et amies de l’atelier, à qui je pense toujours avec beaucoup de tendresse, car ce sont elles qui m’ont donné le goût de ce que l’on nomme ordinairement et très injustement des « travaux de dames ».

 

Bon, je vous quitte pour appeler mon oculiste, car, si ma notoriété a grandi depuis le début de mon histoire, mon étourderie, elle, n’a pas changé et je ne compte plus le nombre de lunettes brisées. C’est peut-être ça le signe du génie !!

 

 

Le blog de Cloclo

20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 18:32

sujet 36/2021 - clic

 -----

 

 

 

(Attention,  ce texte n'est que fiction !!! )

 

Quête épique et romanesque de ce chevalier fidèle à ses idées

qui voulait reconquérir son honneur, son rang

et libérer les hommes de l'oppression 

exercée par des principes félons.

 

Son objectif égalité des sexes

  (Objectif de développement durable n°5 

  de l'Organisation des Nations Unies, 

  qui prévoit une égalité en droit etc ...)

Il aime tricoter

on lui a dit 

travail de femme

il aime les cheveux longs coupés au carré

on lui a dit

coiffure de femme

il aime porter kimono

il s'en est tricoté 

 

Cœur sensible

il aime trop les moutons

il ne leur volera jamais leur laine

il roule les vieux papiers 

pour avoir de quoi tricoter

 

 

Veut-il prouver

que le tricot c'est aussi pour les costauds ?

les aiguilles sont en buis

et mesure deux mètres

Un géant lui a-t-il passé commande ?

les géants souffrent aussi de discrimination …

 

Du plus petit au plus grand

du plus fort au plus faible 

sans vision genrée de la société

tricotons tricotons tricotons

maille à l'endroit

droit droit droit

et voilà. 

 

 

Le blog de Jamadrou

20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 17:14

sujet 36/2021 - clic

-----

 

 

Qui aurait cru que le tissage de nos vies

D'un petit chauve et d'une grande blonde

D'un directeur policé et d'un animal sauvage

De tes 44 et mes 25 ans aurait duré 25 ans?

 

Qui aurait cru que ton textile et mes errances

En commerce, droit, amour et lettres

Donnerait l'oeuvre d'art de notre mariage:

Un tissu de fils et de livres?

 

Il s'est tant murmuré sur mon compte

Et le nôtre: l'alliance de la carpe et du lapin

Nous profitions  l'un et de l'autre

Et aujourd'hui, c'est ce qui va se dire

 

Mais j'ai aimé tes fils, tes machines

Et tes usines et tu as aimé mes livres

Nous avons tissé notre histoire

 

Comme un musée d'amour

 

 

Le blog de Laura Vanel-Coytte

20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 14:48

sujet 36/2021 - clic

-----

 

Il tricote le fil du temps
Un jour à l’endroit
Un jour à l’envers
Un autre en attente
Et glisse la maille
 
 Il tricote le fil du temps
Croise diminue augmente
Jetés points mousse ou points
Escargot garnissent les rangs
Et ajoute la maille
 
Il tricote le fil du temps
Mais s’offre en dentelle
A dix heures à quatre
Ou à vingt c’est selon
De monter celui des mots
 
 Il tricote le fil du temps
Savoure celui des vocables
Partages échanges
Un mot à l’endroit
Un mot à l’envers
Et passe passe le temps  
 
 
Le blog de Mony
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 13:44

sujet 36/2021 - clic

-----

 

Tout à la main,

Deux branches pour aiguilles

Du papier de magazine filé en pelote

Sa maison se nomme « Chez Gulliver »...

 

Un tableau, une paire de tentures

Vous trouverez-là de l'originalité, du Grand Art !

 

On l'entend chantonner,

« Tire l'aiguille ma fille, tire l'aiguille

Demain tu te maries... »

 

Eh Ivano descend donc manger... !

Pas maintenant, j'ai une commande sur le feu... !

 

Une maille à l'endroit, une maille à l'envers,

Et ainsi de suite... et lui toujours vêtu en vert mousse... !

 

Chez Gulliver, on ne fait pas les choses en petit, à moitié

On les fait religieusement, avec patience et passion !

 

Ce qu'il vous en coûtera ;

Si d'aventure vous poussez sa porte... !?

 

Choses qui ne se disent pas, ici !!

 

 

Le blog de jill bill

17 novembre 2021 3 17 /11 /novembre /2021 13:55

sujet 35/2021 - clic

 

-----

T'as raison, mon gros,  c'est la meilleure philosophie !

 

Pour échapper aux diktats !

 

Le gras, de ton assiette, tu éradiqueras

Dix ans de vie en plus, au bas mot tu auras.

Bannis le sel aussi, quinze ans de rab encore.

Le sucre, l'alcool, à la poubelle tu mettras !

Trois pater quatre ave, expie donc tes péchés !

Abuse du  chocolat, tu gagnes vingt-deux mois.

 

Au petit  matin, cours ! à midi fais des pompes !

Tu sauteras la barre des cent ans à coup sûr.

N'oublie pas surtout de grimper aux rideaux,

Une heure de sexe par jour te vaut encore dix ans,

Par-dessus les moulins ton déambulateur !

Mais ne crois pas surtout t'en tirer à bon compte,

Les virus animaux dans l'ombre guettent leur heure

Pesticides, bisphénols auront quand même ta peau

Les  ondes radio, wi fi, te laisseront idiot.

Ah j'oubliais : rire chaque jour un bon quart d'heure

Vingt ans de plus assurés !

Rire, oui, mais de quoi ?

 

 

Le blog d'Emma

16 novembre 2021 2 16 /11 /novembre /2021 16:37

sujet 35/2021 - clic

 -----

 

 

Contrairement à ce que certains peuvent dire, j’avais jusque à mes quarante ans environ un poids de santé donc un IMC normal. Puis ça a été l’escalade : un remplacement loin de chez moi, une bronchite qui a failli me conduire à l’hôpital, moins d’exercice physique, un afflux de pizzas bien grasses (celles que je préfère) et de gâteaux au travail. En six mois, j’avais pris presque dix kilos. J’étais au stade du surpoids et je tentais de corriger le tir en supprimant les gâteaux (que je n’aime pas trop) et en diminuant le gras (je préfère le salé… gras). Mais nous sortions beaucoup et au lieu de perdre des kilos, j’en prenais toujours plus et quand je me fis opérer du canal carpien, j’étais cette fois, estampillée « obèse. » Le « problème » est que mon mari m’aimait toujours mais je fuyais les miroirs, les objectifs des portables, je me cachais dans les photos de groupe. On croyait que je grignotais mais je tenais juste bien à table comme quand j’avais 25 ans mais mon métabolisme éliminait moins… malgré l’activité physique que j’intensifiais. Alors que j’avais au moins 30 kilos en trop, je décidais de me faire aider… par un nutritionniste, médecin qui changea notre vie car nous étions souvent ensemble. Et ce fut compliqué mais les résultats étaient là ; le médecin nous confia même qu’il ne pensait pas que j’allais aussi bien réussir. Au bout de six mois, à la mort de mon mari, j’avais perdu vingt kilos. Quelques mois plus tard, j’avais atteint mon objectif de -30 kg. Comme j’avais passé le cap du veuvage sans faillir (contrairement à ce que le médecin pensait), je décidais de continuer le rééquilibrage si bien qu’aujourd’hui j’ai perdu 40 kg et je cherche les miroirs et me réjouis du chiffre sur la balance. Dès que je fais trop d’écarts (surtout en gras), mon corps fait une overdose et m’avertis de rétropédaler. Le midi, je peux un peu me faire plaisir mais le soir. Et puis bien sûr, le sport est ma drogue préférée qui m’aide aussi à tenir face à la discopathie et l’arthrose.

 

 

Le blog de Laura Vanel-Coytte

15 novembre 2021 1 15 /11 /novembre /2021 14:03

sujet 35/2021 - clic

-----

 

S’il vous plaît, soyez bath,
mes amis à deux pattes,
ne m’ jetez pas l’opprobre
si je craque dans ma robe,
je n’ suis pas si gros qu’ ça !


Car si vous en retirez :
le poids de mes années
celui de la pâtée
dont vous me nourrissez
plus un petit lézard
qui passait par hasard
un tendre souriceau
qui m’a souri tantôt
puis le gentil oiseau
que vous trouviez si beau
et la poule du voisin
qu’ils gardaient pour demain,
des surplus d’ vos festins
qui m’ont bouché un coin 
il ne reste plus rien !


Ajoutez-y mon poil
plus un reste de moëlle
le poids de la balance,
après mille bombances
l’embonpoint de mon l’âge
qui produit des ravages
vous le savez, ma foi,
tout aussi bien que moi !


S’il vous plaît, soyez cool
prenez de la semoule
vivez à plein régime
manger n’est pas un crime
(pas plus que faire des rimes !)
et laissez vivre en paix
vos petits protégés.

 

Signé : votre gros Félix qui vous aime très fort !


 

Le blog de Cloclo

14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 19:43

sujet 35/2021 - clic

-----

 

 

Et bien moi j'aime les balances, celles qui foutent la pagaille dans les ménages, dans la société, les lanceurs d'alerte de tout poil, même ceux du pubis qui n'ont pas un poids négligeable, selon notre pilosité, sur les balances de salle de bain.

 

J'aime aussi les miroirs, ils assurent mon image. Comme Narcisse, je suis un homme de réflexion, mais attention, je ne tomberai pas dans votre piège. Je suis brillant et tous ces instruments réfléchissants, m'ont apporté la connaissance de Moi ! Voilà  pourquoi, j'aime autant les photos, seulement celles qui me représentent.

 

Mais, sacrebleu, ne me parler jamais de m'aigrir, sinon je mange mon chapeau.

 

 

Le blog de Margimond

14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 18:07

sujet 35/2021 - clic

-----

 

Il fût un temps où les rondeurs étaient encensées. Un temps où les lignes arrondies, les courbes sensuelles, les chaires moelleuses, les formes marquées avaient l’heur de plaire, un temps où il était de bon ton de montrer son aisance financière par une silhouette grassouillette.  Ah ! que n’ai-je vécu au temps où l’art confortait les rondeurs !

 

Les arts premiers ont mis en valeur les formes généreuses des femmes faisant ainsi honneur à leur fécondité.  La Vénus hottentote est célèbre pour ses exubérances callipyges et ses atours maternels extravagants mais sublimés. Et tous de s’esbaudir devant tant de beauté. Chapeau l’artiste, vous faites l’unanimité !

 

Mais le monde change et la mode nous transforme. Nous sommes entrés dans l’ère des filiformes et des longilignes. Là où la courbe appelait la caresse, l’angle attire le cintre.

 

Il est temps de crier sus aux diktats de la minceur ! De s’insurger contre les régimes mettant en vedette les sylphides graciles, évanescentes… Vive les poignées d’amour, les tendres bourrelets, les doux et confortables coussinets. Les empâtés, les bedonnants, les ventripotents, les replets, les joufflus, les hypertrophiés du monde entier, levons-nous. Les maigres assis sur l’autre bout du banc s’en retrouveront patte en l’air malgré leur poids plume.

 

 

L’Entille

14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 13:43

sujet 35/2021 - clic

-----

 

Foi de Zébulon, je suis enfin à la retraite !

 

C’est terminé les rendez-vous au salon de toilettage, les poses interminables dans les concours félins, le supplice des shooting-photos, Annabelle a finalement réussi à acheter une petite maison où nous sommes bien.

 

Enfin, j’avoue qu’elle y semble plus à l’aise que moi qui me sens un brin délaissé.

Oh, elle me câline toujours mais le fait de partager son attention avec son amoureux me perturbe de plus en plus. Nous étions si bien tous les deux ! Pourquoi s’est-elle amourachée de ce grand escogriffe ?

 

Griffes ? Oui, je serais bien tenté de les planter dans son visage barbu…

Bof ! Je tiens à ma réputation et me réfrène dans mes élans mais je compense en dévorant le contenu de mon écuelle à la vitesse grand V, selon l’expression de l’intrus. Je n’en ai jamais assez et je miaule pour quémander la moindre miette.

 

- Zébulon, tu exagères, me tance Annabelle, te voilà rond comme un chat de BD.

 

Rond, moi ??? Il est vrai que je ne dois plus passer chaque semaine sur la balance, que j’ignore le grand miroir du vestiaire, que des photos où je pose ne traînent plus sur la table du salon…

Rond, rond, c’est vite dit ! J’en miaule de dépit.

 

Annabelle, elle, affiche un ventre bien plus rond que le mien et son amoureux, le grand escogriffe, ne cesse de le caresser.

Ces humains m’étonneront toujours… mieux veut les ignorer et aller me défouler au jardin. Qui sait, le merle moqueur finira t-il en délicieux dessert ?

 

-----

 

Foi de Zébulon, je me croyais à la retraite et me voilà en admiration devant une petite Zélie, toute rose de fraîcheur et sentant le bon lait maternel. Je la veille jour et nuit et quand le grand escogriffe s’en approche et la prend dans ses bras musclés je feule comme un vieux tigre royal.

 

Mais grâce et pour Zélie, j’ai retrouvé ma ligne de compétition.

 

Promis, je l’emmènerai en promenade et lui raconterai tous mes exploits.

 

N’est-elle pas belle la vie ?

 

 

Le blog de Mony

14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 12:58

sujet 35/2021 - clic

-----

 

Oh ! que j’aime les crêpes au Grand Marnier

Le lapin chasseur, sa sauce épicée

La brioche aux pralines avec le café

Le tiramisu  à vous faire baver

Et le punch au rhum dûment préparé

Mais à tout ça, surtout ….

«  résiste, prouve que tu existes »

« Surtout n’y met pas la patte

Tu y mettrais le menton »

La balance est là qui te rappelle

Les dictats de la minceur

Les bienfaits du rouleau masseur

Et les délices du petit tailleur

Celui en taille 40 qui te tente

Celui que tu aimerais enfiler

Comme au temps de tes 20 ans

Et puis te revient en mémoire

Une chanson que tu fredonnais

« Si tu t’imagines … si tu t’imagines

Fillette, fillette si tu t’imagines

Qu’ça va, qu’ça va qu’ça va …… »

Et zut !

 Finalement, tu le bouffes, ton tiramisu !

 

Le blog de Lecrilibriste

14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 08:27

sujet 35/2021 - clic

-----

 

Monter sur sa balance, 

 

ne plus y voir les chiffres ; 

 

quel avantage !

 

Cependant,

 

regarder ses photos, 

 

côté hauteur, largeur ; 

 

nulle différence !

 

Devant son miroir, 

 

ne plus s’y voir au complet ;

 

elle plie bagage !

 

CHAPEAU, oui, ça y est, 

 

quand elle a faim, elle mange ;

 

Pizzas, frites, coca ! 

 

Adieu balance, photos, miroir ; 

 

vive le chat !

 

 

Le blog de Colette

13 novembre 2021 6 13 /11 /novembre /2021 14:38

sujet 35/2021 - clic

-----

 

Nous sommes le nouvel an,

Et c’est le temps des résolutions,

Mais c’est plus facile à dire qu’à faire,

Mon pire ennemi est ma balance,

Et les tentations sont partout,

C’est très dur de résister,

Et pourtant il faut que j’y arrive,

J’ai enlevé toutes les photos,

Tous les miroirs,

Je ne veux plus me voir ainsi,

Alors je dois agir,

Je tire mon chapeau à celles qui y arrivent,

Je les jalouse, pourquoi elles et pas moi,

C’est injuste, dirait calimero,

Et comme je suis très gourmande,

Je ne sais pas dire non,

Du coup je me donne six mois pour à me contenir,

A apprendre à renoncer à ce que j’aime,

Et me sentir mieux dans ma peau.

C’est l’avenir qui nous le dira,

Je ferai le bilan dans les prochains mois.

 

TARVAL

13 novembre 2021 6 13 /11 /novembre /2021 13:32

sujet 35/2021 - clic

-----

 

C'est décidé !!!

J'arrête tout ce qui fait grossir...

Surtout le regard des « amis » 

Mauvaises langues

Moi je les aime de « chat »...............

 

La balance, à la poubelle,

Plus un seul miroir,

Photos, déchirées... !

 

Je suis moi ainsi soit-il....

Gros comme un cierge de Pâques, et alors,

Pas question de brûler mes graisses au sport, je le confesse !

 

Taille mannequin anorexique

Qu'on dévore des yeux sur podium, pfffff !

A qui on tire chapeau bas, pfffff encore...

 

Brioche et poignets d'amour

Ne suis pas plus appétissant, ma chatte.... hum !?

 

Garfield je me nomme et j'suis bien dans mes pizzas, na !

 

 

Le blog jill bill

12 novembre 2021 5 12 /11 /novembre /2021 17:54

sujet 34/2021 - clic

-----

 

Pour cause de panne d’imaginaire et pour vous permettre de faire belle impression, à céder dix ramettes de papier ultra blanc de toute première qualité.

Vierge de la moindre tentative d’écriture et/ou de chiffonnage sauvage.

Faire offre par écrit (de préférence sur papier recyclé)

 

 

Le blog de Mony

11 novembre 2021 4 11 /11 /novembre /2021 10:37

sujet 34/2021 - clic

Comment rivaliser avec l'esprit des petites annonces sur le bon coin d'Yves Dauteuille (clic) toutes aussi essentielles, comme le "pèse quelqu'un" (puisque le «pèse-personne» est inutile par définition) ou la poêle tefal "très attachante"

 

Chaussures de luxe pour homme-grenouille.

Rien de plus fastidieux, après avoir posé une bombe sous la coque d’un sous-marin russe, que de devoir retirer ses palmes pour enfiler les chaussures vernies, accessoires exigés au bal de l’Ambassadeur...Eh bien c’est vous qui êtes verni, voici ce que vos pieds attendaient. 

La taille généreuse de ces « derbys » vous permettra de conserver vos palmes à l'intérieur de vos souliers, pour rester opérationnel en cas de mission subaquatique inopinée.

 

Le blog d'Emma

9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 20:15

sujet 34/2021 - clic

-----

 


Echangerais vieux mari années 50,
bien entretenu, carrosserie correcte,
check-up récent,
prothèses dentaires, oculaires et auditives neuves.
Peu servi cause double emploi

(visible ce jour sur le parking du marché de Brive la Gaillarde entre 8 et 17 heures)

contre 2 jeunes années 90
carnets de santé et de chèque exigés.

 

 

Le blog d'Almanito

9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 18:38

sujet 34/2021 - clic

-----

 

La samaritaine évolue ;
De se moderniser elle était résolue.
Fallait-il transformer tous les locaux
Pour les rendre plus amicaux
Ou suivre l’attrait du modernisme
En toute franchise.

Le conseil d’administration, en urgence, réuni
Se trouva un peu démuni,
Face aux décisions à prendre,
Ou tout simplement attendre.
Raser entièrement l’immeuble,
Et tout mettre en garde-meuble.

Conserver la structure historique,
Qui a un aspect lyrique.
Un administrateur émit une autre idée,
Qu’il faudrait valider.
Durant la fermeture du grand magasin,
Sur Internet, créer son cousin.

C’est ainsi qu’est né Leboncoin.
Au départ pour liquider les stocks
Comprenant quelques breloques,
Des marchandises à garder en moins.
Rapidement le site fut ouvert à la clientèle,
Qui ainsi, resterait fidèle.

 

 

Le blog de Chatondaniel

9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 13:50

sujet 34/2021 - clic

-----

 

 

À vendre : âme esseulée ayant très peu servi.
Quelques réparations à prévoir, dues aux marques du temps  :
deux trois signes de lassitude, petites égratignures ici et là,
menus vides à combler, quelques doutes à consolider,
douleurs légères à évacuer,
qui s ‘effaceront probablement au cours des années.
Rabais prévu pour les traces indélébiles,
type trahison, abandon, perversité.
Affaire unique, prix modéré,
assurance non comprise.
Livrée dans son emballage d’origine.
Ni repris ni échangé.

 

 

Le blog de Cloclo

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : atelier d'écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos