Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 10:50

sujet semaine 14/2017 - clic

J'ai rien vu venir lorsque nous nous sommes allongés

 

J'ai rien vu venir lorsque nos deux corps nus se sont serrés

 

J'ai rien vu venir lorsque nos sexes se sont frottés

 

J'ai rien vu venir lorsque nos bouches ont fusionné

 

J'ai rien vu venir lorsque tes lèvres ont glissé

 

Jusqu'à "L'origine du monde" que je n'ai pas caché

 

Ca ressemblait à des spasmes dessinés par Rodin.

 

J'aurais pu penser à Schiele et ses corps torturés

 

De plaisir mais je me suis juste laisser aspirer

 

Par tes caresses, baisers de sculpteur inspiré

 

Et je n'ai plus pris la pose, juste esquissé

 

Dans l'espace des paysages érotiques, pincé

 

Plus fort mes "bol-sein[1]", j'ai rien vu venir, plongé

 

Explosé dans une poudrière de sens déréglés

 

Poudrière qui m'a laissé sourde, aveugle à tous les péchés

 

Je les ai tous commis à cet instant pour prolonger

 

Cette poudrière qui m'a finalement échoué

 

Sur les rives d'un journal que je voudrais au moins rêver

 

Comparable à celui d'Anaïs Nin, j'ai rien vu venir, recommencer.

 

[1] de Marie-Antoinette

 

 

Laura Vanel-Coytte

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

Lilousoleil 06/04/2017 11:59

ouf c'est chaud bouillant, j'espère que de temps en temps on peut appuyer sur le bouton pause pour reprendre son souflle ! c'est bien écrit tout cela !
avec le sourire

Fée capucine 02/04/2017 18:22

Wouah ça sent le printemps et la sève qui monte...hi hi

Loïc Roussain 02/04/2017 16:59

C'est superbe d'"érotisme flamboyant" !
LOIC

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos