Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 11:48
Jeux d'ombres.   Cloclo

sujet semaine 06/2016 - clic

 

Chaque personnage de ce conte avait un nom bien singulier.

Le hamster s’appelait Titi-la-carotte-rotte-rotte. Pourquoi ce hoquet vers la fin, me direz-vous ? On n’en connait pas vraiment l’origine. Ou plutôt si, les enfants ont besoin qu’on les écoute, ce que ne font les adultes que très rarement. Alors ils scandent et répètent. C’est normal et légitime.

Le chat, lui, c’était Vide-grenier, à cause des souris qui le peuplaient depuis toujours.

L’araignée Gypsyqueen quant à elle, était muette comme une carpe et jouait très mal de la guitare, malgré tous les efforts de son professeur.

Le chien, lui, avait pour nom Vie-de-merde, à cause de son regard de chien battu. Mais il n’en prenait nullement ombrage. Car malgré ce nom difficile à porter, il se sentait pleinement heureux. Seuls ses maîtres s’en plaignaient. Un chien qui fait la gueule, ce n’est pas beau à voir.

Mathieu, le fils de la maison, avait un don exceptionnel. Il savait représenter, par de savants jeux d’ombre tous les animaux de la maison. En plaçant ses mains d’une telle façon devant la lampe qu’on y reconnaissait aussitôt les dents pointues de Titi, ou la mine triste de Vie de merde ou encore la queue touffue de Vide-grenier.

Pour l’araignée, ça n’avait pas été facile. Il avait dû s’exercer longtemps, en contorsionnant savamment les huit doigts de sa main (sans les pouces) pour tenter de lui donner son allure habituelle, pleine de souplesse, de grâce et d’élégance…

Mais ce qui faisait sa fierté (et aussi sa renommée), c’est quand il reproduisait à la perfection le lapin Zorreilles, un compromis improbable et savant entre le grand Zorro et un tout petit lapin qu’on aurait dit sorti du chapeau de Chantal Goya, un soir de gala. L’index et le majeur pour les oreilles, et un croisement savant des deux mains pour le corps.

Sa sœur Marjorie était si admirative de son grand frère qu’exceptionnellement ce soir, il l’avait autorisée à participer au truquage, mais juste pour figurer le petit cercle de son œil en enroulant le mieux possible son index droit sur son pouce pour n’en garder qu’un minuscule espace, et en relevant bien les autres doigts.

Une fois de plus, la magie de l’ombre projetée avait opéré. Mais le spectacle ne se passait pas vraiment sur le mur, mais dans ces regards d’enfants émerveillés de leur pouvoir, celui de reproduire et de modifier la réalité, celui de transformer et de recréer à leur manière la banalité des formes ordinaires et de redonner une autre vie à ces êtres aimés et familiers qui font la joie et le sel de l'enfance.

 

 

Cloclo

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

commentaires

Mony 10/02/2016 15:19

Une maisonnée où il fait bon vivre et créer. Tu manies fort bien le monde de l'enfance :)

Jeanne Fadosi 09/02/2016 19:03

toujours la même magie que ces ombres chinoises, magie de les regarder, magie de les reproduire, magie d'en inventer ... bravo

clemence 09/02/2016 15:34

Faune lointaine ou faune domestique, les grands frères semblent être des magiciens....
Un tableau ecrit ou decrit avecm justesse!
J'ai aimé le passage où il est dit que la magie est dans les yeux des enfants....
Un bel instantané de complicité dans la fratrie!

Pascal 08/02/2016 18:08

C'est une fidèle reproduction du sujet; bien vu.

vegas sur sarthe 08/02/2016 15:51

Oui, la magie est aussi dans les yeux des enfants, tous surpris de leurs créations

jill bill 08/02/2016 11:54

Enfance d'un hier perdu, mais elle savait s'amuser de trois fois rien... inventive, de nos jours tout leur est mâché, ,-)

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net