Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2022 6 04 /06 /juin /2022 15:15

 

 

Le premier sujet proposé par la nouvelle équipe de Mil et une est à découvrir ici :

 

 

Mil Et Une: L'enfant à naître (miletunesuite.blogspot.com)

 

30 mai 2022 1 30 /05 /mai /2022 11:00

Source image - le blog de Tina

 

Chers amis de plume, bonne nouvelle, Mil et une a trouvé des repreneurs.  Dès le 4 Juin,  le nouveau Mil et une vous accueillera ici  CLIC.

 

Vive miletunesuite, bonne route à tous, et à bientôt !

 

L’équipe initiale

 

 

Bonjour à toutes et à tous

 

Merci aux trois amies de plume, Annick SB, Mony et Emma qui nous ont permis de prendre le relais de cet atelier que nous nous refusions de voir disparaître. Une page se tourne...

Mais, voilà déjà que Mil et une suite pointe le bout de son nez !

 

L'atelier fonctionnera de la même façon :

- une photo, un mot à insérer dans le texte (facultatif) ;

- on crée sur Word un court texte ;

- hop, on envoie le tout à miletunesuite@gmail.com ;

 

le tour est joué !

 

On espère que vous serez nombreuses et nombreux à nous rejoindre dans cette aventure palpitante.

 

 

Rendez-vous le samedi 4 juin 2022 !

 

 

K et Margi,  la nouvelle équipe !

23 avril 2022 6 23 /04 /avril /2022 10:59

-----

 

Miletune a vu le jour voilà presque 12 ans à l'initiative d'Emma.

Il fut animé au départ, et durant quelques années, par 3 amies de plume : Annick SB, Mony et bien sûr Emma, puis par Mony jusqu'à ce jour.

 

Après 476 sujets, presque 6000 participations, et 138 635 visites, (actuellement 92 inscrits) le temps est venu de tourner la page.

 

Le blog reste en ligne afin que chacun puisse retrouver les archives.

 

Merci à toutes et tous qui avez donné vie à ce blog

 

 

Mil et une

19 mars 2022 6 19 /03 /mars /2022 11:58

 

Published by Mil et une - dans info HS
18 mars 2022 5 18 /03 /mars /2022 18:53

sujet 11/2022 - clic

-----

 

Pas facile de faire une belle rose,
Comme celle d’un laurier-rose,
Qu’on hume l’odeur
Sans aucun décodeur.
On a beau regarder des images ou des livres
Qui nous aident à vivre.
Passer sa journée dans le jardin
En parcourant tous les chemins.
Quelle belle idée,
Qu’il faudrait valider.

Une autre piste,
Avancée par un artiste cubiste,
Qui peint des roses sur ses toiles,
Qu’il fait sécher à la belle étoile.
Un exemple : la chanson de Christophe Maè,
Écrites pour un ballet,
« bouquets de Roses »
Où le chanteur parle de roses,
Qui ont des épines
Comme certaines copines.

Déchire la page,
Ou fait un beau découpage.
Chiffonne bien ta feuille
Comme pour en tirer millefeuilles.
Ton travail te donnera la plus belle des fleurs,
Une rose pour ton bonheur.
Une rose en musique,
Avec son cantique,
Écrit pour un enfant,
Aux cheveux bouffants.

Tu peux faire le même travail
Avec un texte de retrouvailles,
Que tu as appris dans ta jeunesse,
Avec beaucoup de finesse
Rangée tout au fond de ta mémoire
Et que tu n’as jamais laissé choir :
« Mignonne allons voir si la rose
Qui ce matin avait éclose… »
Cette ode que tout le monde a oubliée,
Renvoie la fleur aux antipodes.

 

 

Le blog de Chatondaniel

18 mars 2022 5 18 /03 /mars /2022 16:08

sujet 11/2022 - clic

-----

     

Quelle belle idée,

Une partition en forme de rose,

La plus belle des fleurs,

Et on imagine la plus belle des musiques,

Imprimée dessus,

Ce contrepoint saisissant,

Avec au cœur, une musique envoutante,

On aimerait l’écouter,

Mais le musicien ne veut pas défaire la rose,

Si bien faite, si belle et si mystérieuse,

Il préfère l’exposer au public,

Et peut-être qu’un jour,

Il ne pourra pas résister,

Et nous la joueras sur son piano,

Fier de faire vivre cette musique,

Fier de la partager,

Et fier de faire du bien autour de lui,

Car la musique est un bon remède

Pour les âmes perdues.

 

TARVAL

17 mars 2022 4 17 /03 /mars /2022 20:32

sujet 11/2022 - clic

-----

 

« Pourquoi t’as fait ça , » hurle ma mère
rouge de colère
« déchirer ma plus belle partition
dont je n’avais qu’un exemplaire
et que je ne retrouverai plus  jamais ! »
Je réponds sans me démonter :
(pour une fois je prends sur moi,
car ma mère n’est pas commode
et avec il faut filer droit !)
« mais tu la jouais par cœur
ta partition, tu ne la sortais jamais
alors j’ai pensé… »
« quand on pense aussi mal
on s’abstient de penser »
répond ma mère
hors d’elle…
Je cours pleurer dans ma chambre
je la connais
elle ne me pardonnera jamais
mieux vaut fuir sa fureur
et pour m’épargner ses reproches
je prends mon sac
j’y mets un pull, ma brosse à dents
mon portable, quelques pièces de monnaie
et je me sauve en courant.

Elle me rattrape dans la rue
en me tirant par les oreilles
puis arrivés à l’étage
elle me traîne jusqu’au piano
j’ai peur et je tends le dos…
Là, avec un grand sourire
elle me rejoue son morceau
par cœur, sans une fausse note,
puis m’embrasse tendrement
et dit, en me la tendant :
va, elle est pour toi
ta rose
car si moi je suis pianiste
toi aussi tu es artiste
prends-la, tu l’as méritée
et garde-là précieusement !

 

Le blog de Cloclo

16 mars 2022 3 16 /03 /mars /2022 20:32

sujet 11/2022 - clic

-----

 

Une rose en papier de riz

Avec des notes dessinées

Sur les pétales cramoisis

En message à son bien-aimé

La St Valentin réussie

 

La musique des roses

Explose de rire en mai

Et ses bourgeons éclatent

En gammes parfumées

Se moquant des gelées

 

La musique du rose

Pour la petite fille

Que l’on vient d’annoncer

Et pour le petit gars

Du bleu layette à tricoter

mais pour les jumeaux

C’est l’arc en ciel qu’il te faut

 

Le blog de Lecrilibriste

15 mars 2022 2 15 /03 /mars /2022 17:53

sujet 11/2022 - clic

-----

 

- Elle est jolie ta fleur !

- C’est une rose.

- Pourquoi il y a des mots écrits dessus ?

- Ce sont de notes de musique… tiens, je te l’offre cette rose. Veux-tu que je t’apprenne comment en créer une à ton tour ?

Je regarde Maman, elle me fait « oui, tu peux » en balançant la tête.

- Prends mon cahier de partition, là, que j’en retire deux feuilles.

J’ai tout fait comme la vieille dame me l’expliquait et même si ma fleur semble déjà un peu fanée je me sens pareil à un magicien.

- C’est pour toi, Maman ! Je lui dépose en main la rose de la vieille dame et conserve celle que j'ai créée.

Maman sourit et se met à chanter. Sa voix est tellement belle que les gens se taisent autour de nous pour l’écouter. Moi, j’ai un peu faim et je suis fatigué mais Papa me propose de jouer aux cartes avec lui et mon grand frère.

Ici, dans les caves de l’immeuble on n’entend rien. Ou alors pas grand-chose de ce qui se passe à l'extérieur pourtant je sens que Papa frisonne par moments quand le bruit des cloches et des sirènes nous parvient malgré tout.

J’ai dormi, je crois, mais ma rose magicienne est toujours bien serrée dans ma main. Papa me porte dans ses bras, je suis bien.

Non, je ne suis pas bien, j’ai peur et je dois faire pipi mais Papa me souffle « pas maintenant »

Je glisse la rose magicienne dans le col de son pull en laine. Il ne dit rien mais me serre un peu plus contre lui.

Mon frère tire une valise. Maman deux autres. Où est celle de Papa ?

La gare est bondée, je me sens tout petit, petit.

Je pleure. Mon frère pleure. Maman, avec la rose de la vieille dame accrochée à sa veste, pleure collée contre la vitre du train et envoie un baiser à Papa en larmes sur le quai. Dans sa main, la rose magicienne semble me faire un clin d’oeil.

La foule le bouscule, prend sa place près du wagon et notre père disparait de notre vue brouillée tandis que le train se met lentement en branle vers…

Je ne sais pas où !

Quand serons-nous encore réunis tous ensemble, avec en plus ce bébé qui gonfle le ventre de Maman ?

J’ai appris à confectionner une fleur en papier… peut-être qu’à mon tour j’apprendrai ce tour de magie à mon petit frère ou ma petite sœur ?

Je me love contre mon frère…

La guerre, c'est pas gai !

 

 

Le blog de Mony

12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 19:49

sujet 11/2022 - clic

-----

 

La chanteuse Rose a décidé de chanter la liste de toutes les choses qu'elle espère faire avec son amoureux. Des événements simples de la vie, qui, le moment venu revêtent un sentiment de bonheur. Un peu comme une musique qui nous inspire et nous apaise.

A mon tour de faire la liste des petites musiques qui me rendent heureuse durant la saison d'hiver et en contrepoint pendant la saison estivale. Cette liste n'est pas exhaustive, n'hésitez pas à la compléter !

 

- Boire un bon café chaud au coin du feu / siroter un mojito sur la terrasse d'un café.

- S'enrouler d'une grosse écharpe et choisir un bonnet assorti pour se protéger du froid / choisir sa petite robe d'été et mettre un chapeau en paille pour se protéger du soleil.

- Faire des cookies maison et se régaler / confectionner une glace maison et s'en lécher les babines.

- Lire un bon roman feel-good sous mon plaid / bouquiner un bon roman feel-good sur ma serviette de plage.

- Aller au cinéma se faire une bonne toile / regarder un film en plein air sur une toile tirée.

- Écrire des cartes de vœux peu inspirée / crayonner des cartes postales sans savoir quoi raconter.

- Inviter des amis autour d'un bon dîner / retrouver des amis pour un pique-nique improvisé.

- Jouer à un jeu de société de mon enfance / s'amuser en faisant un molkky venu de Scandinavie.

- Ramasser des marrons lâchés par les arbres / collectionner des coquillages ramenés par la mer.

- Faire une grasse matinée dans la chaleur des draps / sortir tôt pour profiter de la fraîcheur du matin.

- Organiser une soirée raclette et vin chaud entre voisins / prévoir une soirée tapas et sangria avec les collègues.

- Planifier ses prochaines vacances d'été et avoir hâte / profiter des vacances estivales enfin arrivées.

- Faire une bataille de boules de neige et finir toute mouillée / réaliser une bataille d'eau et terminer trempée.

- Se balader dès qu'un rayon de soleil apparaît / sortir en cherchant l'ombre des arbres.

- Se détendre dans un sauna ahhhh que cela fait du bien / se prélasser au bord d'une piscine ahhhh.que cela détend.

- Visiter un musée bien au chaud / explorer une église bien au frais.

- Regarder les étoiles des décorations de Noël / observer les étoiles filantes du mois d'août.

- Faire une sortie en scooter des neige sur les pistes à Courchevel / s'amuser en scooter des mers sur la plage du Massif de l'Esterel.

- Jouir de mon salon d'hiver en faisant de la buée sur les vitres / m'allonger dans la pelouse et respirer le grand air.

- Profiter des journées enneigées les yeux grands ouverts / savourer les soirées orageuses cachée sous la couette.

- Passer une journée entière en pyjama pilou-pilou / être en maillot de bain du matin au soir.

- Manger un parmentier de canard avec un œil luisant de plaisir / aller nourrir les canards avec un regard attendrit.

- Faire griller des marshmallows dans la cheminée en narrant des histoires / faire griller des saucisses au barbecue en racontant des blagues.

 

Aller respirer l'air de la mer en toute saison !

 

 

Maïmouna Grünewald

 

12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 19:44

sujet 11/2022 - clic

-----
 
 
Dis Mil et une, pourquoi je n'y comprends rien1 ?
 
Puisque je veux écrire quand même                                                                                                                             
Sans contrepoint, en musique, je suis un béotien
Et pour Mil et une, je veux le dire
Puisque sans contrepoint, je suis un béotien
 
J'aime les roses, j'aime les notes
J'aime les notes sur une rose
J'aime le rose sur une note
Mais pas le pastel sauf en peinture
 
J'aime taper du pied et des mains
J'aime chanter et bouger la tête
J'aime danser, je ne dis pas bien
Mais bouger mon corps et mon popotin
 
J'aime la variété, celle qu'on dit populaire
J'aime la classique qu'on dit grande
J'aime la française et découvrir le monde
A travers la musique
 
Je l'aime en fond
Je l'aime en note de tête
Je l'aime dans le bain
Et en cuisinant
 
J'aime le jazz
La musique de notre rencontre
J'aime le disco
La musique de mon enfance
 
J'aime la new wave
De mon adolescence
Le rock de mes parents
Et le hard des ardents
 
Puisque je veux écrire quand même                                                                                                                            
Sans contrepoint, en musique, je suis un béotien
Et pour Mil et une, je veux le dire
Puisque sans contrepoint, je suis un béotien
 
12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 13:32

sujet 11/2022 - clic

-----

 

Un jour d'ennui

D'une vieille partition jaunie

J'en ai fait une rose,

Une rose

Sans épine

Joufflue, couleur abricotine...

Comme j'aimerais tant

Que ce monde lui ressemble, artisan

De la paix

Et non qu'on abreuverait

De bombes,

Ma pauvre colombe...

 

Que tout soit harmonie

En contrepoint

Le vivre ensemble, semblables et différents...

 

Un jour d'ennui

J'ai fait un rêve,

Comme le disait un certain Martin...

 

 

Le blog de jill bill

 

12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 11:59

Image Internet

-----

 

 

Le mot à insérer facultativement est : 

 

CONTREPOINT

 

Nous vous proposons d'agrémenter votre texte par la musique de votre choix

 

(merci d'en préciser la référence ou d'indiquer un lien vers une vidéo)

 

.  

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse 

les40voleurs(at)laposte.net 

Mode de fonctionnement de l'atelier : clic

 

.

 

 

Bonne semaine,

 

Mil et une

12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 11:42

sujet 10/2022 - clic

-----

 

Moi, ce que j’aime dans la vie, c’est être seul. J’aime ce temps où je peux réfléchir, ce tête-à-tête avec moi-même. Je ne crois pas que je suis narcissique, mais j’ai besoin de temps pour souffler, pour ne rien faire, pour imaginer mon futur, pour relire mon passé… et essayer de ne pas reproduire les mêmes erreurs, essayer de refaire ce qui a porté du fruit… J’aime aussi beaucoup converser avec les personnages que je croise dans les romans.

Il y a quelque temps, mon médecin m’a conseillé de faire plus d’exercice. Pas de m’entraîner pour un marathon, non, mais de faire de l’exercice. Il faut dire que depuis que j’ai pris ma retraite, j’ai décidé de lire tous les livres que je n’avais pas eu le temps de lire du temps où j’étais pilote d’avion, toujours en voyage ou perturbé par le décalage horaire, profitant de mes quelques moments de libre pour jouer au poker, sortir en boîte aux 4 coins de la planète, me faire prendre en photo devant mon avion dans tous les aéroports où j’ai été envoyé…

Alors, je me suis fait un programme. Le matin, je me lève, je vais prendre un petit déjeuner à la boulangerie : un café sans sucre, trois croissants, une pâtisserie. Et puis je rentre, et je lis jusque vers midi. Là, je m’arrête, je mange les restes du repas de la veille (je n’aime pas gaspiller) puis je m’installe sur le canapé ou sur le balcon avec un roman. Vers 17h, je regarde s’il faut aller faire des courses, et si je n’ai besoin de rien, je m’accorde encore une petite heure de lecture. Souper tranquille, puis je regarde la télé… et bien souvent, je m’endors devant. Je me traîne alors jusqu’à mon lit, feuillette encore quelques pages, puis m’en vais voir Morphée !

Une vie bien réglée, des horaires fixes et réguliers… tout ce qui m’a manqué dans ma carrière, tout ce qui a manqué à ma femme et qui fait qu’elle est partie… mais passons…

Voilà donc que mon médecin me préconise l’exercice physique. Alors, c’est décidé, je vais m’y mettre. Je lirai un peu moins, c’est tout. J’en suis actuellement à 8 à 10 livres par semaine, ce n’est pas grave si j’en lis 50 de moins dans l’année.

J’ai conçu mon programme, car je tiens à la régularité ! J’ai choisi des sports que je peux pratiquer tout seul, sans avoir besoin de personne. Une heure d’exercice chaque jour, de 10 heures à 11 heures :

  • Lundi : marche
  • Mardi : Shi-ba-Shi
  • Mercredi : vélo
  • Jeudi : escalier (monter et descendre les 14 étages de mon immeuble)
  • Vendredi : Pilates
  • Samedi : piscine
  • Dimanche : rien, je me repose…

J’ai tenu ce rythme avec plaisir durant plus d’une année… puis voici que j’ai dû m’interrompre en 2020, en tout cas le samedi, car toutes les piscines ont fermé à cause d’un virus (que j’avais bien peu de risques de contracter, étant donné que je ne vois jamais personne !!!).

Et enfin, samedi dernier, la piscine municipale a de nouveau ouvert ses portes ! Je me faisais une grande joie de reprendre la natation… Mais c’est décidé, je n’irai plus jamais à la piscine !

Il y avait tellement de monde dans cette piscine qu’on aurait dit un panier de friture. Je ne m’entendais même plus penser, mon dialogue intérieur a été interrompu… je déteste cela !

Avez-vous un autre sport de solitaire à me suggérer ?

 

 

Le blog de Gwendoline

12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 11:32

sujet 10/2022 - clic

-----

 

         

Que de monde dans cette piscine,

Les nageuses ont de la peine à nager,

Et les entraineurs sont à l’affut,

Pour trouver les meilleures,

C’est un coup de poker,

Le  titre de championne du monde,

Les nageuses sont acharnées,

Elles veulent être retenues pour ce titre suprême

Faire parties de l’élite,

Et montre au monde entier de quoi elles sont capables,

 

 

TARVAL

7 mars 2022 1 07 /03 /mars /2022 17:58

sujet 10/2022 - clic

-----

 

Aux premiers rayons de soleil

Quand la semaine est terminée

Tout le monde s’en va l’été

Vers la  Méditerranée

Où chacun veut se baigner

 

Et là , là,

Ça gabouille

Ça rabouille

Ça grenouille

Ça gazouille

Et Ça grouille ! ouille

Tellement on est serrés

 

Il y a des ribambelles

De Vénus et d’Adonis

qui bronzent sur des canisses

avant d’ plonger déchainés

dans les vagues avec délice

 

Et là , là,

Ça gabouille

Ça rabouille

Ça grenouille

Ça gazouille

Et Ça grouille ! ouille

Tellement ils sont serrés

 

Puis arrive le lundi

On est tout abasourdi

Faut reprendre le collier

Dans les métros se tasser

Pas moyen d’y échapper

 

Et là, là,

Ça grouille

Tellement on est serrés

On pense à la ratatouille

Qui est encore à cuisiner

Mais on rêve de vadrouille

 

Ouille ! Mes pieds !

 

 

Le blog de Lecrilibriste

7 mars 2022 1 07 /03 /mars /2022 17:52

sujet 10/2022 - clic

-----

 

Dimanche matin, il y a foule dans le grand bassin de la piscine olympique. Objectif tout le monde à l’eau et au water-polo. Seule condition avoir pied dans le bassin. De fait les enfants n’ont pas accès à cette matinée spéciale sauf à mesurer plus d’1m60. Selon l’arrivée des participants, c’est bonnet bleu ou blanc bonnet.

 

10h pétantes, tout le monde est dans le bassin. Les organisateurs lancent les ballons. La seule consigne est de les mettre dans les buts adverses. Pour les distinguer, but bleu pour les bonnets bleus, blanc but pour les blancs bonnets.

 

Comme c’est l’occasion de s’amuser, de se retrouver, de se défouler après des mois de claustration, aucune règle n’a été instaurée. C’eût pu être un parcours d’aqua tonic, de rallye longueur, de relais déguisé, le parti a été pris de se divertir tous ensemble dans la plus grande anarchie.

 

Il n’y a plus un espace d’eau visible, les nageurs se montent dessus comme des tortues dans leur bassin. Les ballons fusent, d’un bout à l’autre de la piscine. Mettre un but dans son camp est un coup de poker. Mais là aussi ce n’est qu’un prétexte. Personne ne prendra ombrage de perdre puisque personne ne compte les points. L’hilarité est contagieuse, les cris s’entendent dans toute la ville, les gradins se remplissent. Les spectateurs s’amusent autant que les acteurs. Beaucoup aimeraient être aussi dans l’eau.

 

Midi, le gong retenti. C’est la fin de la partie. Tout le monde sort de l’eau fourbu, parfois presque noyé, mais heureux.

 

Le mois prochain on remet ça. Inscrivez-vous !

 

 

L'Entille

5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 20:01

sujet 10/2022 - clic

-----

 

 

Quand on m'a distribué mes cartes au poker de la vie, il n'y avait pas celle du sport.

Il a fallu que j'ai une petite soeur pour vraiment aimer la piscine. Comme je n'aime pas trop conduire(doux euphémisme, j'ai beaucoup marché et pédalé par nécessité et aussi par plaisir. Mais c'est l'arrêt du tabac qui m'a jeté dans le grand bain du water polo solitaire et en groupe. Je me suis jeté dans le sport pour compenser le manque et j'ai contracté une nouvelle addiction: plus de longueurs, plus de techniques, plus d'accessoires et de la gym en plus, en club ou asso. Moi, la solitaire asociale et misanthrope, j'aime être parmi les autres à nager ou transpirer. Il y a quinze ans, quand on m'a diagnostiqué une discopathie dégénérative sévère, on m'a dit que j'étais handicapée et que je devais arrêter le sport. J'ai fait le contraire. J'ai intensifié ma pratique et multiplié les accessoires et les gestes. Dix ans plus tard, un autre médecin m'a dit que je devais beaucoup souffrir et que si je ne faisais pas ce que je faisais(marche tous les jours, gym tous les soirs, cardio au moins une fois par semaine, danse aussi et abdos aussi). Depuis que les incivilités m'ont chassé de mon dernier club de gym, j'ai investi mon abonnement dans ma salle maison: ballons, élastiques, haltères etc. Et la piscine où je ne peux plus nager que de dos qui craint le foules de water-polo et les chocs.

Au poker de la vie, j'ai fini par prendre la carte qui m'aide à supporter d'en avoir plein le dos et le genou, et les épaules.... alouette

 

 

Le blog de Laura Vanel-Coytte

5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 12:40

sujet 10/2022 - clic

-----

 

Je soupire...

Les piscines se remplissent

A la moindre canicule

Quand d'autres à l'ombre d'un sous-sol

Se mettent au poker...

 

Un monde fou s'y baigne

A perdre son gosse de vue

Qu'on se demande même

Si il y a plaisir ou, noyade... !?

 

Partie de water polo dis-tu Walter... !!

Et dans cette mêlée de « rugby » aquatique

On s'y retrouve.... !?

 

 

Le blog de jill bill

5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 12:00

image Pelle Cass - clic

-----

 

 

Le mot à insérer facultativement est : 

 

POKER

 

.  

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse 

les40voleurs(at)laposte.net 

Mode de fonctionnement de l'atelier : clic

 

.

 

 

Bonne semaine,

 

Mil et une

 

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : atelier d'écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos