Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 07:44

sujet semaine 03/2017 - clic

 

Piquetée de lucioles qui narguent les étoiles, poussière d'étoile, Gaïa ma terre, Gaïa ma mère, crachat convulsif de la guerre des étoiles, tu accouches sans fin de titans sanguinaires, minuscules poussières qui s'entredévorent, arrogantes poussières qui scintillent le temps du battement de l'aile d'un papillon…

 

 

Emma

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 18:35

sujet semaine 03/2017 - clic

- Bon, les gars, il va falloir se préparer : Aujourd'hui à nous la vedette, nous allons passer sur la plupart des chaînes TV européennes ! »

- Oh ! mais c'est vrai ! Et j'ai oublié de me shampouiner ce matin. Pas le temps maintenant, ça demande une heure trente, à cause de cette foutue apesanteur …

– Tu pourras tout de même te raser, pour être présentable à ta petite famille !

– Ça y est, compte à rebours, nous sommes en direct ! Pas de déception, d'accord, les gars : Nous savons que la priorité est donnée aux images extérieures, et non pas à nos frimousses !

Et une multitude de vidéos, plus stupéfiantes les unes que les autres, défilent dans tous les foyers des pays européens : Nos astronautes sont les héros du jour, ce jour tant rêvé et préparé avec tant de minutie.

Les images des appareils externes alternent avec les spectacles magiques, époustouflants, de l'Espace. Tout cela, bien sûr, soutenu par les commentaires avisés des astronautes et les explications des savants restés sur le plancher des vaches.

Thomas, le chef de bord, ne tarit pas de précisions techniques, entrecoupé par instants de réflexions personnelles du type « Nous sommes ici comme dans un bateau… D'ailleurs, on dit bien un vaisseau spatial ... ».

Éric, le caméraman du moment, propose de passer à des prises de vues de ses compagnons de voyage.

Un panoramique, d'abord, puis un retour sur les visages de ses compagnons, visages si chers à leur famille, même si on les devine à peine.

Zoom arrière. Le champ s'élargit, et vient cueillir les astronautes en plan américain, de la tête au bas du tronc. Soudain, Éric pose sa caméra :

« Mais tu es fou, Thomas ! Ce truc, là, c'est quoi ?

Le chef de bord bafouille, balbutie, bégaie comme un enfant pris le doigt dans le pot de confiture : « C'est… J'avais peur… Je ne savais plus comment faire passer ma trouille … Alors j'ai pensé à quand j'étais petit ... ». Dans la semi obscurité, il montre, mains tremblantes, une petite peluche, un petit lapin tout jaune car habillé d'un ciré Cotten de marin.

Tous les copains éclatent alors de rire :

« Bien joué, la mascotte, Thomas ! Mais… Tu le sais bien, pourtant : Pas de ça, à bord. On ne prononce même pas son nom, sur un bateau, à « celui aux grandes oreilles »…

 

 

Loïc

 

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 16:22

sujet semaine 03/2017 - clic

Ma mascotte et ma marotte, c’est l’espace et sa représentation

 

Ma mascotte et ma marotte, c’est la représentation de l’espace dans l’art et la littérature

 

Ma mascotte et ma marotte, c’est l’espace qui m’entoure du proche au lointain

 

Ma mascotte et ma marotte, c’est le paysage urbain, celui où je vis ou que je visite

 

Ma mascotte et ma marotte, c’est le paysage naturel que j’aperçois ou je que je parcours

 

Ma mascotte et ma marotte, c’est l’espace que je vois, que je vis, où je marche et observe

 

Ma mascotte et ma marotte, c’est l’espace visible et l’invisible, l’au-delà réel ou spirituel

 

Ma mascotte et ma marotte, ce sont les arts visuels qui représentent l’espace

 

Ma mascotte et ma marotte, c’est la peinture qui donne à voir les lieux connus ou pas

 

Ma mascotte et ma marotte, c’est la photographie qui a saisi un paysage

 

Ma mascotte et ma marotte, c’est l’espace de la page d’écriture

 

Ma mascotte et ma marotte, c’est la littérature qui décrit l’espace, le paysage

 

Ma mascotte et ma marotte, ce sont les villes-monde qu’on parcourt à pied

 

Ma mascotte et ma marotte, ce sont les paysages architecturaux et urbains

 

Ma mascotte et ma marotte, c’est la nature que j’aime voir et traverser sans y vivre.

 

Ma mascotte et ma marotte, ce sont les jardins, la main de l’homme qui magnifie la nature

 

Ma mascotte et ma marotte, ce sont les paysages de galeries et de musées

 

Ma mascotte et ma marotte, ce sont les paysages dessinés, peints, photographiés

 

Ma mascotte et ma marotte, ce sont les paysages réels et idéaux, en plein air ou de mémoire

 

Ma mascotte et ma marotte, ce sont les paysages que je vis et que je vois

 

Ma mascotte et ma marotte, ce sont les lieux où nous avons vécus ou vus en tableaux

 

Ma mascotte et ma marotte, ce sont tous ces espaces à voir encore, proches ou lointains

 

Ma mascotte et ma marotte, c’est l’univers de la page, de la vie, les planètes-caresses

 

 

Ma mascotte et ma marotte, c’est l’espace de tes bras et tes bras qui embrassent mon paysage.

 

 

Laura Vanel-Coytte

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 08:29

sujet semaine 03/2017 - clic

- Et alors, Mémé que t'arrive-t-il ce matin ? ça te reprend ?

 

- Mmmoui, les copinautes, ça fiche parfois le bourdon !

 

- Vais-je continuer à bloguer ? ... ou non.

 

- C'est dans l'air ! Je voudrais, oui, mais non !

 

- Pourtant, Mémé, ça n'est pas compliqué ! Tu veux ou tu veux pas. Si tu veux, tant mieux,

 

- si tu n'veux pas tant pis, t'en fera pas un' maladie ! comme dit le chanteur ....

 

- ça mon Petit, tu n'en sais rien ! Si je blogue, vois-tu c'est que j'y trouve mon intérêt.

 

- Vois-tu, c'est une question d'EGO ! De justesse et de mesure aussi. Soit je suis une Star de l'écriture et ON me reconnaît comme telle  .... enfin, quand je dis ON, je dis MOI, comme il disait le poète : "Quand je dis Homme, j'embrasse toutes les femmes " ....

 

- Arrête, tu me perturbes dans mes réflexions ... Soit je suis une Star, alors, il me faut plein de constellations autour de moi, soit je suis ... rien du tout ... et alors ....

 

- ... alors comment je fais pour meubler ma vie, mon ciel ?

 

- Ecoute Mémé, si tu a besoin de meubles, offre toi ... un je ne sais pas quoi, moi, un secrets-taire ... mais pas une foultitude d'amis sur ... enfin tu me comprends ?

 

- Mmmmouais ... ça me taraude cette histoire d'intérêt ... Où est-ce que je le place mon intérêt, vois-tu ? pour remplir les poches de qui ? Vois-tu ....

 

- Tu me fatigues ! Non, je n'y vois plus rien ! Il y a trop d'étoiles par là autour. Je reprendrais cette conversation quand nous aurons remis nos pieds sur terre ...

 

- Sauf si nous rencontrons l'Astéroïde de mon petit prince ... parce que ça, ça changera tout pour moi, je serai SA rose, il prendra soin de moi ... à moins que ce ne soit l'inverse !

 

Affaire à suivre !

 

 

La Vieille Marmotte 

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 19:10

sujet semaine 03/2017 - clic

Monsieur

 

Je suis bien ennuyée.

 

Voilà, j'ai tout rangé, comme vous me l'aviez demandée, lavé le sol, étendu le linge.

 

Mais je ne crois pas que je vais pouvoir continuer à travailler pour vous.

 

D'abord, j'ai le mal de mer.

 

Ensuite, j'ai pas arrêté de me cogner, partout.

 

En étendant le linge, comme j'avais mal accroché une serviette, celle-ci s'est plaquée sur mon visage, manquant de m'étouffer.

 

En plus, j'y voyais plus rien du tout. J'ai tout lâché, et j'ai dû courir après vos chemises, slips, chaussettes, dans tout votre habitacle.

 

Impossible de rien récupérer. Je vous souhaite bien du courage et pleins d'acrobatie, pour les retrouver. Enfin, du moment que vous n'avez pas le tournis, c'est votre affaire, et puis ce sont les vôtres d'affaires, pas les miennes.

 

Pour sortir dehors, j'ai enfilé la combinaison, elle vous va peut-être bien à vous, vu ce que vous mangez; moi, j'ai failli faire craquer les coutures. Il aurait plus manqué que ça; je me voyais pas la tête en bas, passer un fil dans le chas d'une aiguille, et en plus avec la chance que j'ai, il se serait entortillé autour de moi.

 

Je me suis bien accrochée, et tout et tout. J'ai frotté tous les carreaux, avec du papier journal, comme vous me l'avez recommandé.

 

En voulant nettoyer une tache, je crois que c'était une fiente, énorme, je vous le dis, ça devait être une autruche, j'ai gratté tellement fort, que je me suis cassée les ongles, oui j'avais des gants, mais quand même; un morceau de journal s'est déchiré; j'ai essayé de l'attraper; il a disparu. Dommage, parce que c'était justement la page des offres d'emploi.

 

Tout ceci, pour vous dire, que je regrette, et que dans ces conditions, je ne peux plus continuer à travailler pour vous.

 

Votre petite annonce disait: "Cherche employé(e) polyvalente, pour entretenir habitation spacieuse." C'est polyvolante, qu'il aurait fallu écrire; et spatiale.

 

A mon avis, ce serait plus simple de demander un(e) artiste de cirque.

 

J'ai pris la navette retour. Heureusement, j'avais un billet aller-retour, ça coûtait moins cher.

 

Je ne vous dis pas au-revoir, ou alors, ce sera, le plus tard possible, à des années-lumière, comme on dit chez vous.

 

PS: Sur la carte, que je vous écris, c'est une photo, chez vous, qui passait par hasard. Je l'avais coincée dans une poche de la combinaison bleue de travail. Très seyant, cette couleur, comme les yeux de votre mascotte, que j'aurais voulu avoir les mêmes. Que les yeux, hein! Parce que pour le reste... pas très dégourdie. J'ai montré à tout le monde où j'avais été, sur la photo. Je crois que je vous ai trouvé quelqu'un. Il s'appelle Robot Propre, ou Procop. Peu importe, il est train, non en navette, de boucler son parachute. De ma fenêtre, je le vois...mince! On dirait qu'il vient d'exploser. Bon bé, j'ai rangé la pelle et le balai, dans le placard, à droite en rentrant, près de la porte. Heu,votre combinaison, je l'ai gardée, en souvenir, et surtout, ça va m'aider à faire le régime.

 

 

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 21:55

sujet semaine 03/2017 - clic

Depuis que sa conscience avait évolué, il avait quitté le monde absurde dans lequel il vivait et où il se sentait hybride étrange parmi les siens.

 

Il était allé se poser dans cet univers qu’il avait lentement fabriqué et qui s’appelle REVE. Un univers où les satellites de sa vie continuaient à tourner autour de lui pour lui rappeler que la vie n’est que combat et que chacun doit travailler dur pour être quelqu’un. Mais lui, il sentait bien qu’il avait atteint ce qui depuis longtemps germait en lui, une formidable et lumineuse intuition était en tain de lui révéler qu’il était tout près de la plus belle des constellations. Une constellation qui l’illuminait pour réverbérer l’aura de sa propre lumière vers les autres. Poussière au milieu de l’univers, il avait le pouvoir ou plutôt le sentiment de briller et d’illuminer d’un tout petit rai de lumière le côté sombre des hommes. En prenant du recul par rapport au lieu où il avait évolué jusque là, il pouvait voir au delà de tout.

 

Il sentait que sa vraie nature se trouvait ici dans ce cosmos scintillant.

 

Plus aucune attraction ne le reliait à son monde d’avant.

 

Pourtant au fond de lui, ou plutôt au fond de sa poche percée, il sentait toujours le petit ours en peluche, mascotte de son enfance, trait d’union avec ce que son entourage avait voulu faire de lui et ce qu’il était devenu vraiment.

 

- Oh ! Fils, tu te bouges un peu, tu descends de ta planète et tu viens m’aider à installer les spots dans le couloir ?

 

 

jamadrou

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 17:44

sujet semaine 03/2017 - clic

« Allo Houston... ici Mascotte... je répète... ici Mascotte»
« Allo Mascotte... veuillez répéter à nouveau»
« Ici Mascotte! Comment faut l'dire?»
« Allo Mascotte... ici maman... quand tu auras fait ta toilette et rangé ta chambre, tu pourras venir manger, s'il te plait ? »
« Allo Houston... vous n'arriverez pas à m'intimider avec vos ultimatums relou. Ma mission est d'la plus haute importance et peut pas être différée»
« Allo Mascotte... Cesse de m'appeler Houston. Je ne suis ni Whitney ni Céline Dion mais ta mère qui s'égosille à te demander de venir manger ! »
« Allo Houston... ici Mascotte... C'est quoi l'programme de la bouffe aujourd'hui ? »
“Courgettes farcies au thon maison”
« Allo Houston... maison comme téléphone maison?”
« Allo Mascotte... Courgettes farcies par moi-même et tièdes puisqu'on n'a pas l'habitude sur Terre d'attendre les spationautes pour se sustenter”
“Désolé Houston... j'peux pas risquer ce genre d'expérience nutritonnelle. Fin de comm”
« Allo Mascotte... vous devriez amorcer votre descente avant que nous cessions les ravitaillements: argent de poche, console de jeu, sorties cinéma et autres réjouissances”
« Allo Houston... J'vous capte mal... J'vais essayer sur un autre canal”
« Allo Mascotte... Il vous reste peu d'oxygène et maman Houston a épuisé ses réserves. Je vous suggère une escale technique au rayon surgelé du supermarché. Fin de comm”
(Clic)
« Allo Houston... ici Mascotte... ici Mascotte. Merde! On a dû péter un câble»

 

 

Vegas sur sarthe

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 13:09

sujet semaine 03/2017 - clic

Je me suis offert

La dernière née

Des antennes télé

Libre comme... l'air... !

Adieu le râteau sur le toit

La parabole du nouveau chrétien

Je fais des jaloux ma foi

Car je capte même les martiens... !

 

Avec ma grosse libellule

Je fais jouir ma grosse Lulu

Baleine de sofa tant et plus

Devant son écran, rien elle ne simule

Avec ses chips et ses desserts

Son Chihuahua de mascotte

Moi je vais au Jupiter boire mes Jupiler,

Et chez madame Claude, ah c'est hot... !

 

Je me suis offert

La dernière née

Des antennes télé

Suis encore plus libre comme l'air...

Ma grosse dodue

Ne quitte plus des yeux

La chaîne martienne,

Comment j'te l'ai mise sur orbite

Et faite cocue...

M'oui je sais, c'est odieux

Mais ma Lucienne

C'est pas un cadeau dites !!

 

 

jill bill

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 12:00
Sujet semaine 03/2017

image Th. Pesquet - source : clic

 

Le mot à insérer facultativement est : mascotte

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse : les40voleurs(at)laposte.net

 

-----------------

 

Belle semaine !

 

Mil et une

 

Published by miletune.over-blog.com - dans les sujets
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 08:05

sujet semaine 02/2017 - clic

Il est parfois trop tard lorsque l'irréparable est commis. Même le pied d'une biche peut avoir un pouvoir destructeur sans égal disait Freund.

 

Dans un hurlement à déchirer la nuit, à fendre l'âme d'un officier de justice, l'huisserie rendit son dernier souffle.

 

Dans un dernier râle, avant que sa serrure ne tombe à terre, elle me confia

 

- La clef, elle était dans la poche arrière droite de ton pantalon...

 

 

Margimond

Published by miletune.over-blog.com - dans les participations
commenter cet article

Contact

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net