Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 17:57

sujet 23/2021 - 2ème quinzaine jeu de l'été - clic

-----

 

Le do, c’est le début de mon histoire
Je l’ai écrite en trois minutes
Le c’est ce que l’on voudrait croire
Qu’il en retarde bien la chute
Le mi, c’est la moitié de mes espoirs
Troisième doigt après le ut
Le fa, défiant le mi, vient sous le pouce
Le sol le suit en frappe douce
Le la, au doigté sûr et en mesure
Indique au si la bonne allure
Et mon cœur bercé à l’emprise
De ces cadences plus qu’exquises
Pris au jeu des enchaînements
Sans retenue, et tendrement,
Laisse parler ses sentiments


 

Le blog de Cloclo

26 juillet 2021 1 26 /07 /juillet /2021 19:02

sujet 23/2021 - 2ème quinzaine jeu de l'été - clic

-----

 

Sidonie est sidérée ! Sissi, à peine réveillée de sa sieste, pleure en silence… A six ans, la situation ne peut pas être grave…

 

- Si… Maman, si… Maman si tu voyais ma vie ! (1)

 

Si petite et si sensible. Cette fois-ci, c’est Simon qui est la cause de sa sinistrose ! Sissi et Simon sont inséparables pendant les vacances, on les surnomme « les siamois ». Ils font tout simultanément. Même les bêtises : découper aux ciseaux les citrons de la toile cirée toute neuve de Sidonie, par exemple, et les mettre dans un broc pour faire du sirop !

Donc Simon est seul responsable aujourd’hui de la situation que voici : il sait siffler, même siffloter un air de sirtaki, mais Sissi non. Et celle-ci n’apprécie pas, c’est le souci, d’où ce cinéma.

Sidonie ne peut rien pour elle, le seul son sifflant qu’elle peut émettre est un éternuement quand son siamois lui irrite les sinus. Il faut cicatriser cette blessure d’amour-propre. A se creuser le ciboulot, elle trouve : Simon siffle, mais Sissi sait si bien faire la cigogne, sinuer sur un cycle, ou faire une danse de sioux ! Pourquoi ne feraient-ils pas ensemble un simili spectacle de cirque, dans le jardin, à l’ombre des cyprès ?

Aussitôt la fillette bondit, et comme un cyclone traverse la rue, laissant son rire dans son sillage, pour retrouver son ami-sirène.

 

« Si, si, si, si la vie est belle ! Si, si si si le monde est beau ! » chantonne Simone. (2)

 

 

 

 

Le blog de Galet

 

25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 17:45

sujet 23/2021 - 2ème quinzaine jeu de l'été - clic

-----

 

Pour dire mer-si
 
à do-mi mot
 
je joue le do je joue le mi
 
Clé de sol
 
clé de fa
 
ou clé d'ut ?
 
Oui oui voi-la
 
j'ai dans ma poche
 
la clé de si
 
cette clé qui donne la cadence à tous les possibles
 
sa portée est universelle
 
elle n'a qu'une ligne
 
où viennent se poser les oiseaux amoureux
 
ou les oiseaux fatigués d'un long voyage
 
la clé de si ouvre la porte du paradis
 
cet endroit où la musique est à la portée de chacun
 
regarde bien
 
sur mon porte-clé
 
c'est la clé qui brille le plus
 
elle est faite de poussière d'étoiles
 
cette clé de si permet tous les rêves
 
si un jour je la perds
 
je ne retrouverai plus jamais l'endroit
 
alors assise à l'envers sur le do de l'oiseau bleu
 
il ne me restera plus qu'à fermer les yeux pour la vie
 
C'est un-si que je m'envolerai au paradis.
 
si si puisque je te le dis.
 
 
Le blog de Jamadrou
25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 15:50

sujet 23/2021 - 2ème quinzaine jeu de l'été - clic

-----

 

Si tu sais ce que mon silence dit,

Si tu sais que mon chemin est sinueux,

Si tu sais ce que le ruban[1] signifie pour moi,

Si tu sais que je suis cet arbre qui penche.

Si tu sais que je ne mettrais jamais

Un chemisier avec collerette.

Si tu sais où se trouve un paysage similaire.

Si tu sais ce qu'étant gamine,

Je tombais comme maintenant.

Si tu sais que je jouais au déjeuner sur l'herbe,

C'est que tu es lumière

Sous la voûte des arbres

Et l'ombre de la sieste

Après le soleil de midi

 

Si tu sais ce que qui me mine

Tu pourrais revenir.

Je m'excuserais encore

Et tu me feras un signe.

 

[1] clic

 

 

Le blog de Laura Vanel-Coytte

25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 10:04

sujet 23/2021 - 2ème quinzaine jeu de l'été - clic

-----

 

Si mon vieux avait d'la tune

Celle des gens à fortune

Je serais marqué aux marques

Mais j'm'habile en démarques...

 

Bienvenue au club qu'on m'dirait

Si sapé comme un fils à papa,

Mais, mais...

Le mien c'est d'la graine d'ouvrier...

 

La louche c'est pour la soupe

Pas pour le caviar

A l'année c'est pâtes patates

L'père fait dans la découpe

A la boucherie du grand bazar

Pas pour lui la cravate...

 

Ma vieille au foyer et ses minots

Fait ce qu'elle peut avec sa paie,

Si la bourse était plus grosse

On roulerait en carrosse,

C'est pas avec d'la monnaie

Qu'on va à Monaco, coco !

 

J'donne dans l'p'tit larcin

Cigarettes pour butin

Que j'revends sous l'manteau

Aux aut' zigotos

Dans le hall

D'ma tour infernale...

 

Si mon vieux avait d'la tune

Celle des gens à fortune...

Alors ça remplit des grilles,

Rêve en grand toute la famille

Pour que not'vie plus ne soit

Un ch'min d'croix...

 

Et si ce jour arrive, un jour,

Adieu les SI

Bonjour

La boulimie...

 

 

Le blog de jill bill

 

25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 09:59

sujet 23/2021 - 2ème quinzaine jeu de l'été - clic

-----

 

 

                                       Si seulement il le voyait                                        

 

Si seulement il comprenait

 

Si simplement il regardait

 

Si simplement il avançait

   

Si doucement il embrassait

 

Si doucement il enlaçait

 

Si tendrement il répondait

 

Si tendrement il répétait

 

Doucement

 

Simplement

 

Seulement qu’il m’aime

 

Lui que j’adore

 

Si seulement il le savait…

 

 

Le blog de Galet

24 juillet 2021 6 24 /07 /juillet /2021 16:09

sujet 23/2021 - 2ème quinzaine jeu de l'été - clic

-----

 

Avec des si, avec des sous

Avec six sous

Rêve p'tit Louis, dans les années 50,

Devant une vitrine de Noël...

 

Avec des si, soupire t'il

Avec des sous

Car il ne croit pas au vieux bonhomme

Beau conte pour gosses de riches...

 

Et c'est aujourd'hui dimanche

Il va devoir encore voler d'la rose blanche

Pour sa jolie maman si malade

Poignante chanson oblige, et son engueulade

Celle de la fleuriste

Qui finalement si s'en attriste...

 

La faute à m'sieur Pothier

Qui en a fait un pauv' voleur

De fleurs...

Si il avait pu choisir, il aurait voler le camion d'pompier

Dans la vitre aux joujoux...

Mais, on n'se refait pas,

On reste le voleur de roses, qui rapporta à Berthe Sylva,

Merci, si si, au p'tit voyou...

 

 

Le blog de jill bill

24 juillet 2021 6 24 /07 /juillet /2021 14:15

sujet 23/2021 - 2ème quinzaine jeu de l'été - clic

-----

 

Si 
siffler comme pinson
siroter un jus de citron
signer un arrêté très con
scier du bois pour la mère Macron
 
Si 
sicler comme un débile cochon
sinuer dans une longue bifurcation
stimuler un drôle de bouffon
sillonner le monde en chausson
 
Si
situer très justement le plus gros dragon
sismographier dans votre maison toutes vos cloisons
siliconer un terrain en érosion
simplifier les rapports d'un étalon
 
Si
siréner tel un grand fanfaron
siphonner trente six boissons
simuler de très grands frissons
silhouetter à l'encre de chine un grillon
 
Si tout cela vous fait rêver
alors croyez-moi
vous êtes sur la bonne voie.
 
 
Le blog de Jamadrou
 
24 juillet 2021 6 24 /07 /juillet /2021 13:59

sujet 23/2021 - 2ème quinzaine jeu de l'été - clic

-----

 

Si je t'écris, si je t'écris,
un jour je t'écrirai en vers
tout ce qui fut notre univers,
un jour je te dirai, mon âme,
ce qui me touche et me désarme
si je t'écris...

 

Si je t'écris, si je t'écris,
je rimerai du fond du cœur
des mots que j'ai appris par cœur,
mettrai en stances mes envies,
en assonances mes prières,
te dédierai mes élégies,
pour mieux te porter dans les airs
donnerai des ailes à ma muse
si je t'écris...

 

Si je t'écris, si je t'écris,
te conduirai, si ça t'amuse
à l'oiseau juché sur la branche,
je remplirai ma page blanche
de ses envols et de ses cris
si je t'écris...

 

Je rimerai sur pas grand-chose,
la beauté fuyante des roses,
l'azur d'un ciel bleu sans nuages,
je peindrai ce monde en images
ou filerai la métaphore
pour réveiller un peu nos corps
si je t'écris...

 

Si je t'écris, si je t'écris,
composerai juste une strophe
pour éviter les catastrophes,
des vers légers, sans prétention
à l'écart de mes illusions.

 

Te faudra lire entre les lignes,
décrypter chacun de mes signes,
au bas mettrai ma signature
en soignant bien mon écriture
si je t'écris...

 

Plutôt t'offrirai mon silence
car les mots ont si peu de sens
même traduits avec aisance
par la plus belle poésie.

 

Si je t'écris...

 

 

Le blog de Cloclo

 

24 juillet 2021 6 24 /07 /juillet /2021 13:51

sujet 23/2021 - 2ème quinzaine jeu de l'été - clic

-----

 

 

Si seulement, si...

Elle avait du talent, ça se saurait... !

 

On lui avait dit, ah si seulement elle voulait l'entendre... !!

 

Ce n'est pas parce que Robin votre père est marbrier d'art

Que vous avez hérité de ce sang-là !

 

Ca nous laissait nous de marbre, jeunes sculpteurs,

Face à son oeuvre, si... brouillon !

 

Alors, avis aux amateurs d'insolite

Ayant un gros portefeuille,

Car elle imposait ses tarifs, mad'moiselle Claudel !

 

Son travail restait exposé en galerie si longtemps

Qu'il prenait une couche de poussière...

 

Et si vous trouviez, Vanille, autre hobby

Plus, féminin, moins viril...

 

Le piano, le violon, la harpe, voire la broderie...

Si vous dépensiez vos sous là-dedans, plutôt !

 

Mais, tous nos SI n'y suffirent pas,

Sa foi en elle était si Grande... Ah si, oh que si !

 

Elle en a « bouffé » de la poussière de marbre

Si bien, que, miracle, un jour, tout se vendit comme des p'tits pains... si !!

 

Elle se rebaptisa alors, signa Camille Claudel...

 

 

Le blog de jill bill

24 juillet 2021 6 24 /07 /juillet /2021 10:58

 

 

Pour ce deuxième jeu de l'été le mot "SI" est mis à l'honneur.

 

Affirmations, interrogations, conditions, hypothèses, jeux, univers musical ou exotique, etc... où vos "si" nous mèneront-ils ?

Vos illustrations personnelles sont les bienvenues. Participations illimitées !

 

-----

 

Les textes, avec titre et signature et de préférence au format Word,

sont à envoyer à notre adresse 

 

les40voleurs(at)laposte.net 

 

Mode de fonctionnement de l'atelier : clic

 

--------

 

 Bonne quinzaine,

 

Mil et une

23 juillet 2021 5 23 /07 /juillet /2021 18:32

sujet 22/2021 - quinzaine premier jeu de l'été - clic

-----

 

Monsieur de la Fontaine est fatigué. Cela fait vingt fois que monsieur Saussure lui demande de raconter une anecdote truculente, pour ses invités ; un petit souper fin avec quelques compagnons. Il sait si bien narrer des histoires surtout quand il a un petit coup de vin de Champagne dans le nez. Mais Monsieur de la Fontaine, rêve. Il rêve à une certaine petite Perrette, laitière de son état, qui court d’un pas léger au milieu d’un champ de coquelicots. Enfin il lève la tête, se racle la gorge, crachouille quelques borborygmes, se racle encore une fois le gosier et déclare :

« Il était une fois, une cigale qui avait chanté tout l’été et qui se trouvait fort dépourvue quand la bise fût venue. La pauvre petite cigale alla crier famine chez sa voisine une grosse et vilaine fourmi et la pria de lui donner quelques grains pour subsister jusqu’à la belle saison. »

 A ce stade de l’histoire toutes les paires d’yeux étaient écarquillées ; tout le monde suspendu  aux lèvres de Monsieur de La Fontaine ; qu’allait – il arriver ? Une certaine hilarité se peignait sur les visages des convives. Tous connaissaient la fable de A à Z mais ils espéraient une nouveauté. Alors et alors ?

« La petite cigale supplia de toutes ses forces la fourmi… Rien n’y fit. La fourmi n’est pas prêteuse et ce n’est pas là son moindre défaut.

« Ah non s’époumona la fourmi, tu exagères Cigale. Si tu viens encore une fois faire ton cirque, je t’écrabouille et je te fais griller comme une saucisse siffla t’elle à l’insecte chanteur, ne me soumet pas à la tentation,   et elle l’envoya danser ailleurs sans autre forme de procès.

Oh s’écria le maître de maison, pour une fois, vous ne voulez pas changer la fin de l’histoire ?

Mais Monsieur de la Fontaine ne répondit pas. Il était retourné près de la petite laitière dans son ailleurs à lui.

 

Le blog de Lilousoleil

23 juillet 2021 5 23 /07 /juillet /2021 12:44

sujet 22/2021 - quinzaine premier jeu de l'été - clic

-----

 

Une mésange zinzinulait dans les branches d’un vieux poirier gangrené de zeuzères. Passant par là un renard affamé entendit le chant mélodieux et se dit qu’il ferait bien son déjeuner de cette chanteuse de zarzuela. Il s’approcha doucement…

 

- Hé hé, ce n’est pas une zoopsie* c’est bien ma douce et belle mésange que j’entends là ! Quelle belle voix, tout en mélodie harmonieuse ma chère…

- Ah oui et tu crois que tu vas pouvoir me faire le coup du corbeau !

- Oh que non, mais ce matin, j’ai lu dans mon horoscope que j’allais faire une rencontre et que c’est le jour à faire la paix avec ses amis. Tu es bien mon amie ? Alors descends me voir, je te ferai un bisou magique en signe de réconciliation.

- Tu me prends pour une bécasse ? D’abord c’est quoi ton zodiaque à toi, zozota la belle mésange.

- Je suis né sous le double signe du zèbre et du zoulou, répondit le carnivore, un peu énervé. Mais qu’est-ce qu’elle me fait la jouvencelle ? grogna-t-il dans son museau velu, je vais devoir jouer serré. Que tu as un beau plumage, ce zinzolin un zeste moiré te va à ravir !

-  Dis donc, t’es daltonien, ma parole, t’as pas vu que le vert me va mieux au teint que le rouge…

- Ah ma chère, le soleil au zénith ma trouble la vue, mais qu’importe descend donc que je me rende mieux compte de la couleur de tes plumes et par là même je te donnerai un petit bisou.

- te n’as pas fini de faire le zouave, tes ruses sont éculées depuis longtemps.

- Oh non tu ne saisis pas ! Je désire vraiment être en phase avec mon moi-même. Vois-tu j’ai bien réfléchi et maintenant, je suis zen et je désire vraiment te prouver mon amitié en t’embrassant. Tiens je ferme les yeux…

 

La mésange méfiante devant tant de zèle, lança une petite boule de mousse sur le museau du renard qui la goba aussitôt.

 

- Ah ça je me doutais bien de tes menteries ricana la mésange!

- Je plaisantais bien sûr ! répliqua le renard. Ah la petite sotte ! Elle est aussi maligne que moi pesta le renard ; mais rira bien qui rira le dernier. J’arriverai bien à la zigouiller. Allez viens me faire un « bec » en signe de paix. Je te jure que tu n’as rien à craindre.

 

La mésange descendit et dans un petit mouvement d’aile aussi léger que le zéphyr un matin de printemps, effleura le museau du renard puis s’envola si vite que le pauvre canidé mordit dans le vide.

 

- Zut et zut ! s’écria-t-il furieux en tournoyant sur lui-même.

- Alors là mon vieux, tu perds la main, tu deviens zinzin et gâteux ; t’es bon pour le zoo. Et là-bas point de zizanie avec tes congénères, la gamelle tombe tout prête. Zéro pointé.

 

Le renard penaud et ivre de colère s’enfuit en zigzaguant à travers les taillis sans voir ni lièvre ni lapin.

 

Peut-être court-il encore !

 

 

Le blog de Lilousoleil

19 juillet 2021 1 19 /07 /juillet /2021 19:04

sujet 22/2021 - quinzaine premier jeu de l'été - clic

----

 

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre

Faisant à nous, pauvres humains la guerre.
COVID (puisqu’il faut l’appeler par ce mot)
Fit soudain s’affoler les labos.
Ils ne mouraient pas tous,
Mais tous avaient trop peur
D’expirer brusquement ou dans le quart d’heure.
À chercher le soutien d’un vaccin efficace
N’osaient plus se regarder dans la glace !
Ils se fuyaient entre eux
Plus d’amour et surtout plus de désir joyeux.
Il se tint un conseil qui leur dit :Je crois que le Ciel a permis
Pour racheter vos péchés cette infortune.
Que l’un de vous, et pourquoi pas quelqu’une
Se sacrifie aux effets du mystérieux vaccin :
Peut-être obtiendra-t-il la guérison soudain !
L’histoire nous apprend qu’en de telles aventures
On en oublie ses maux et aussi ses fêlures.
Pour moi, craintive plus que de raison
J’ai sur le champ vacciné mes moutons.
Que m’avaient-ils fait ? Rien, je pense
Mais j’ai voulu sur eux exercer ma prudence,
Puis me dévouai donc, car même pris en otage
Il est bon que chacun de nous tous s’engage,
Qu’aux autres également il rende la justice,
Hors de question qu’un bien-portant périsse !


– Allons, dit le Conseil, soyez donc courageux
Vos craintes et vos doutes par ici n’ont pas lieu
Vacciner ses moutons, c’est bien, mais cette espèce,
Ne vous rendra jamais la monnaie de vos pièces.
Ainsi dit le Conseil ; et certains d’applaudir.
D’autres, de leur côté, repartirent sans rien dire.
Au mouton, ou à l’Homme, ni aux autres puissances,
A aucun, c’est certain, ils n’auraient fait offense.

 

Selon le poids des mots, celui de vos croyances
Voyez de quel côté peut pencher la balance.

 

 

Le blog de Cloclo

19 juillet 2021 1 19 /07 /juillet /2021 09:20

sujet 22/2021 - quinzaine premier jeu de l'été - clic

-----

 

Le sortant et la sortie

 

Piètre Machin à l’Élysée perché

Rêvait d’un bis, bel hommage

Traître Bidule, par le poste alléché,

lui tint à peu près ce langage:

Et bonjour monsieur, oh super boulot !

Que vous êtes joli ! Que vous me semblez beau !

Sans mentir, si tous les sondages

se rapportent à votre image,

vous êtes le phénix de nos hommes d’état !

A ces mots Machin ne se sent pas de joie

il croit aisément qu'il aura bien les voix

il ouvre large porte et laisse entrer Judas.

Bidule se saisit des clés de l'élection et dit.

Pauv'truffe, t'as oublié que tout flatteur

vit aux dépens de celui qui l'écoute

cette leçon te vaut le ridicule, nul doute !

Le Machin honteux et confus jura

mais un peu tard: le peuple lui botta le cul.

 

-----

 

Le cigare et la formule

 

Le Parti ayant dormi

des années

se trouva fort dépourvu

quand l’élection fut venue

Plus un seul petit vote

faute d’accords électoraux.

Il alla chercher doctrine

chez Démago et docteur Spin

espérant là récolter

fausses promesses pour gruger

et gagner présidentielle.

« Je te paierai, promit-il,

la campagne, c’est bien normal

fausses factures, le principal»

Démago est peu prêteuse

c’est là son moindre défaut

Que faisiez-vous au temps chaud ?

Dit-elle jouant l’empêcheuse

-Nuit et jour à tout venant

je mentais, ne vous déplaise

Vous mentiez ? J’en suis fort aise

Hé bien, ramez maintenant!

 

 

 

Le blog de K

18 juillet 2021 7 18 /07 /juillet /2021 09:26

sujet 22/2021 - quinzaine premier jeu de l'été - clic

-----

Réécriture de la fable de LA FONTAINE « Le Vieillard et l’Âne »

avec la contrainte du lipogramme, c’est-à-dire en supprimant la lettre « e »

.

 

Un Barbon sur son Bourricot vit là passant

Un champ garni au gazon alors florissant.

Il y lâcha l’animal, alors grison s’y rua

Au ras du gazon fin,

S’y vautrant, grattant, puis frottant,

Gambadant, chantant puis broutant,

Puis faisant moult fi pour tous.

L’opposant arriva là alors :

Fuyons, dit alors Barbon.

– Pourquoi ? riposta mauvais paillard.

Mais faudra pour moi pair bât, pair poids ?  

– Non pas, dit Barbon, qui prit d’abord champ. 

– À quoi bon donc dit Bourricot, qui soit mon boss ?

– Part, pour moi alors la Paix :

– Son opposant, d’abord son boss :

– Moi vous dit ça dans bon François.

 

Le blog de Colette

15 juillet 2021 4 15 /07 /juillet /2021 14:22

.

sujet 22/2021 - quinzaine premier jeu de l'été - clic

-----

 

 

 

Le blog d'Emma

15 juillet 2021 4 15 /07 /juillet /2021 10:05

sujet 22/2021 - quinzaine premier jeu de l'été - clic

-----

 

Le Pot de Fer proposa, allons bon,

Au Pot de Terre un voyage...

Le premier déclina l'invitation

Disant qu'il serait sage

De rester entre ses murs

Que de tenter pareille aventure...

 

Il en faut si peu

Pour que je me brise en deux...

Ne resterait de ma personne

Qu'un débris, ça questionne !

 

Vous qui avez la peau dure, monsieur de Fer

Ne craignez les pavés de l'enfer...

Les chemins chaotiques

Moi, là dessus je tique !

 

Monsieur de Terre, mon bon ami

Vous serez couvert par ma présence...

 

Ce beau langage persuada l'ami

Qui avec insistance

Fit monter en carrosse

Malgré les creux et les bosses

L'homme si peu enclin à la chose

Fragile comme une rose...

 

Le Pot de Terre souffrit au moindre hoquet

Moindre secousse

Tant et si bien qu'il se brisa, fait désagréable,

Même tout contre son compagnon de route...

Alors, dans le doute

Ne nous associons qu'avec nos semblables

Nous éviterons grande frousse

Voire la mort, fin du trajet !!!

 

 

Le blog de jill bill

13 juillet 2021 2 13 /07 /juillet /2021 18:57

sujet 22/2021 - quinzaine premier jeu de l'été - clic

      -----

 

Il était une fois une cigale,

Qui tout l’été avait chanté,

Chantant et dansant,

Faisant un concert avec ses congénères,

Mais quand l’hiver fut arrivé,

Elle se trouva fort dépourvue,

Et elle alla toquer chez la fourmi, sa voisine,

Pour lui demander quelques graines pour subsister,

Mais la fourmi n’était pas prêteuse,

Et sa réponse fut négative,

Elle n’avait aucune pitié,

Et pour se délecter de la détresse de la cigale,

Elle lui demanda, connaissant déjà la réponse,

Ce qu’elle avait fait tout l’été,

Et la cigale, toute penaude,

Lui dit qu’elle avait chanté tout l’été,

Et n’avait pas eu le temps de faire des provisions pour l’hiver,

Ce à quoi la fourmi répondit,

« Et bien dansez maintenant »

Et elle a fermé ses volets, en ricanant,

La cigale, la tête basse, s’en alla,

Et se mit en marche pour trouver

Quelqu’un pour l’aider à passer la saison froide,

En attendant le printemps où la vie reprenait lentement,

Et où la cigale pourrait trouver de quoi manger,

Mais pour l’instant, il fallait survivre,

Et elle allait toquer à toutes les portes,

Décidée à s’en sortir,

Mais elle avait compris son erreur,

Et l’été prochain, il lui faudra prendre les devants.

La morale de cette histoire,

C’est qu’il ne faut pas manger son pain blanc avant son pain noir.

 

TARVAL

12 juillet 2021 1 12 /07 /juillet /2021 06:25

sujet 22/2021 - quinzaine premier jeu de l'été - clic

-----

 

Dès que la chèvre veut brouter

Rien ne peut cet animal arrêter

 

Certains diront esprit de liberté

Se jouant des routes et des chemins escarpés

D’autres jugeront sévèrement l’inanité

De l’animal grimpant à s’émanciper

Faisant fi de l’accident, d’abandonner

A jamais ses pauvres petits biquets.

 

Un jour une chèvre aux pattes blanches

Ne put ainsi à l’appel résister

Quitta les abords familiers de son pâturage

Cherchant fortune en un voisin voyage

En quête d’herbe à paître nouvelle

Qui remplisse ses mamelles.

 

Comptant déjà en ses pensées

D’un hochement de cornes appuyé

D’herbe à puce se sustenter

Elle n’oubliait point l’armoise tridentée

Qu’un parent caprin l’an passé lui avait vantée,

Et ne dédaignerait pas non plus

Folâtrer goulûment dans un talus de kudzu.

 

Non contente de saliver à ces mets majuscules

Elle savait ses chances minuscules

N’osait même penser, incrédule,

Pouvoir se régaler d’euphorbe ésule.

Le hasard comme cap la voit enjamber

Un ruisselet, sur un petit pont de planche,

Dont l’onde pure ne la trouble guère

Puisqu’elle n’a pas de frère …

 

Personne alentour, clair est l’horizon

Il est temps, continuons

Ah, mais au beau milieu du pont, qu’est-ce donc ?

Elle approche comme à reculons,

Sur la planche gît un chou

Elle tend la corne après le cou, renâcle à l’imprévu

Car elle n’en a jamais vu.

Pour elle enivrée déjà d’euphorbe et de kudzu,

Qu’elle méconnaisse le chou

Ne manque point de sel.

Serait-ce un mauvais tour du loup ?

 

Comme on ferait du pot,

Elle tourne autour du chou, tant et si bien

Le pont étant restreint

Que tous deux tombent dans l’eau .

La chèvre songe bientôt

A certaines leçons et à leurs fromages

Qui ne restent pas sans dommage

C’est un point de vue…

Dont la surprend l’issue,

Quand apparaît un de ses biquets délaissés

Qui s’étant échappé avait renoué

L’ancestral et atavique fil aventurier

En un de ces moyens que sa faim justifiait.

Manquant se rompre le cou

Il résolut hardiment le tout

Quand la chèvre saute au chou,

Le chevreau y saute itou.

 

 

Le blog de K

  • : Mil et une, atelier d'écriture en ligne
  • : atelier d'écriture en ligne
  • Contact

Recherche

Pour envoyer les textes

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse mail les40voleurs(at)laposte.net
 

Infos